CultureChroniques-Culture

Le clip de la semaine : « Sweet Vanilla » de Thé Vanille

Chaque vendredi nous plongeons nos mains de gourmands dans l’inépuisable réserve de groupes tourangeaux et en extirpons un clip. Cette semaine découvrez Sweet Vanilla de Thé Vanille.

« On s’appelle Thé Vanille. Nous sommes très heureux d’être là ce soir… Et vous ? ». C’est ainsi que débute le clip de Sweet Vanilla. S’en suivent des images de fêtes, de pogos, de déconne… Avec cette vidéo do it yourself, Nastasia, Valentin et Théo nous présentent ce qui constitue l’essence de leur groupe : le live.
Thé Vanille c’est du rock excentrique qui se vie dans la sueur et les sourires. Cela fait 3 ans et environ 150 concerts que le groupe déploie cette recette. Le clip de Sweet Vanilla est lui composé d’images tournées entre octobre 2018 et février 2019. Elles rendent compte de l’esprit décalé de Thé Vanille, des délires que les amis vivent sur le moment, à l’image de ce qu’ils communiquent via leurs stories Instagram. « On voulait mettre les trucs un peu bizarres qu’on fait en concert, explique Nastasia. Les mimiques, les grimaces… Les trucs uniques qui font que les gens peuvent avoir envie de revenir nous voir. »

Théo
Nastasia
Valentin

On veut voir de la sueur, du live… C’est ça Thé Vanille !

L’idée d’une telle vidéo émerge en octobre 2018 alors que Thé Vanille donne un concert au Mama Festival. Ce jour-là, Dan Levy (moitié du groupe The Do) fait le déplacement spécifiquement pour les voir. C’est lui qui leur souffle l’idée. Nastasia raconte : « Dan nous a dit : « On veut voir de la sueur, du live, c’est ça Thé Vanille ! Vous pourriez caler des Gopros sur scène et monter un clip » ».
Valentin, guitariste du groupe, s’empare de l’idée et du montage. Il dissémine des caméras sur scène ou sur le manche de sa guitare. Ainsi, il capte certains instants insolites à Nantes, Rennes ou encore Grenoble, quand le groupe improvise une partie de limbo. « J’avais un micro filaire, ce qui n’arrive jamais normalement, raconte Nastasia. Un mec a eu l’idée de passer sous le fil qui traînait. On a tendu le câble et les gens ont commencé à l’imiter ! ».
Elle se souvient aussi de leur passage mémorable aux Bars en Trans’, le off des Trans Musicales de Rennes : « On a joué à minuit, tout le monde était bourré. » C’est dans cette ambiance électrique qu’une jeune femme renverse de la bière sur la console de Pierre, le technicien son du groupe. La caméra posée à deux pas capte son visage qui se décompose soudainement pour ce qui deviendra l’un des plans les plus drôle du clip. « On faisait pas les malins, il y avait beaucoup de bière sur son ordi pendant le show », en rigole aujourd’hui Nasta.

Pierre, technicien son du groupe
L'Ampérage à Grenoble

Ces images accumulées transmettent avec brio la liberté et l’énergie de Thé Vanille. Elles nous donnent aussi le sentiment qu’une page se tourne, celle d’un premier chapitre conséquent et admirablement bien mené. Sweet Vanilla se présente comme un album photo, une galerie de souvenirs pour ceux qui auront vu le groupe évoluer en live, depuis leur premier concert à la guinguette de Tours jusqu’au Francofolies de La Rochelle il y a quelques semaines. Désormais, les prochains clips seront ceux d’un nouvel EP, « Ville Hantée », à paraître fin octobre. « Ca n’aura rien à voir. On prend une autre direction pour les prochaines vidéos mais on ne s’assiéra jamais sur notre côté artisanal », confie Nastasia. Pour assister au début du nouveau chapitre, rendez-vous le 31 octobre au Temps Machine .

Print Friendly, PDF & Email