Culture

Le clip de la semaine «SKIRT» de Toukan Toukan

Chaque vendredi nous plongeons nos mains de gourmands dans l’inépuisable réserve de groupes tourangeaux talentueux et nous en extirpons un clip rien que pour vous.

Il suffit parfois d’appuyer sur un bouton

Un manoir au fond des bois, plutôt chic. Tout commence à peu près normalement, enfin, quand on dit «normalement», il y a quand même les trois membres de Toukan Toukan (et leur garde-robe sans égal) qui hantent les lieux. L’ambiance est assez plombante, malgré de jolies lumières et couleurs et chacun vaque à ses occupations : errance silencieuse pour la dame, arrosage de vase de fleur (oui, oui) pour l’un des deux mecs (l’autre semblant s’être évaporé en route). De mortuaire, l’atmosphère devient mortelle dès lors (ou «dès Laure», puisque c’est son petit nom) que la dame a l’idée saugrenue d’appuyer sur un bouton niché entre deux rideaux.

Un peu comme la pomme dans le Jardin d’Eden, l’interrupteur déclenche l’ouverture d’une 4e dimension exotique et fofolle, la musique passant à ce moment-là d’un petit apéritif tendance électro-chinoiserie contemplative à une espèce de MIA (la chanteuse, pas la chanson d’IAM) soft mais lorgnant quand même fortement sur le dancefloor. Fidèles à leur univers, Toukan Toukan jouent à fond la partition palmiers, invasion végétale style jungle et… toucan, bien sûr.

«Skirt» se déroule impeccablement sur ce beau petit film très «photographique» : électro-disco-funk très douce et confortable extraite de leur récent premier EP éponyme sorti fin 2016, et dont on ne se lasse pas de laisser habiller la monotonie du temps qui passe. Un onguent soyeux et entraînant plus que franchement festif, un univers où on se sent déjà aussi bien installés que la chanteuse dans son grand lit au début de l’histoire.

17757229_1306333559422527_8165288230901712493_n

Un degré en plus

> Le Facebook de Toukan Toukan

> Le clip «Jungle Dreams», sorti en octobre 2015

Print Friendly, PDF & Email