Culture

Le clip de la semaine : Hélas! : Au train où vont les choses

Chaque vendredi nous plongeons nos mains de gourmands dans l’inépuisable réserve de groupes tourangeaux talentueux et nous en extirpons un clip rien que pour vous.

Hélas! pas halal

Au train où vont les choses, il ne restera pas beaucoup de porcs sur cette Terre. Surtout si Hélas! deviennent super connus dans les années à venir. A chaque fois que j’appuie sur «replay» j’ai l’impression qu’un cochon se fait allumer quelque part sur terre, sur l’air de «un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle».

au train 1

Impossible de ne pas penser à Perox et son désormais légendaire «la vie, la mort/l’industrie du porc» : ce clip de Hélas! semble en être un écho bio puisqu’on voit bien ici que cet animal mange des trucs normaux, vit dehors entouré d’autres animaux et d’arbres et que la procédure de son abattage individuel répond plus aux habitudes de nos grands-parents qu’à des normes industrielles à la con.

Le mec qui tue la bête avec son drôle d’objet (un pistolet d’abattage ça s’appelle, ça fait penser à l’arme fatale de Bardem dans «No country for old men», moi j’en veux un pour Noël pour participer au «Dézinguer autrement», so 2015), le mec, donc, va même jusqu’à caresser la bête avant de la tuer, summum de la coolitude. Entre Heineken et pinard, la clope au bec, le chat tigré et les clébards à l’affût, on découpe et on scie avec peine et là encore c’est une autre mythique scène du cinéma des frères Coen qui nous vient à l’esprit : celle du broyeur dans Fargo.

Quand on a rencontré Hélas!, ils hésitaient encore à sortir ce clip… On essayé de les en dissuader pour d’évidentes raisons marketing, arguant que parmi les amateurs de pop indépendante il y avait un taux de végétariens assez important. Peine perdue : les musiciens tourangeaux n’en ont fait qu’à leur tête (de cochon) et ils nous livrent donc ce très bel objet documentaire, parfaitement monté et à la photographie léchée, en décalage total avec la musique qu’il habille (ou l’inverse). C’est malin.

Print Friendly, PDF & Email