Culture

Le clip de la semaine «A Secluded Place» de Pantomime

Chaque vendredi nous plongeons nos mains de gourmands dans l’inépuisable réserve de groupes tourangeaux talentueux et nous en extirpons un clip rien que pour vous.

«A Secluded Place» de Pantomime

Scoot toujours

Un bon petit home movie nocturne pluvieux, ça fait drôlement du bien, surtout quand les «beaux jours» arrivent et qu’on aime bien les jours moches (c’est un droit inaliénable après tout). Bien calé sur ce road movie urbain minimaliste, «A secluded place» nous confine dans une ouate sonore à la mélancolie empoisonneuse. Trop rythmée pour être qualifiée d’ambient, mais trop triste pour occuper le dancefloor, cette ballade sans voix s’installe dans une 4e dimension hypnotique et douce comme une pluie d’été.

Qualifié de «frère de cœur» par Ephèbe (dont il a remixé le désormais classique «Mambo»), Pantomime n’affiche qu’un titre au compteur pour l’instant, en tout cas sur son Soundcloud. Mais on a eu envie de se la péter genre NME ou Melody Maker et encenser un illustre inconnu (page Facebook créée le 17 décembre, 4 posts : un bébé, quoi) sur la foi d’un seul titre. Bah ouais, on fait ce qu’on veut, hein.

On pense déjà un peu à d’autres illustres inconnus qui ont sublimé ce style hybride et inclassable, et notamment A Reminiscent Drive (aka Jay Alanski) qui entre 1997 et 2000 a sorti deux albums magnifiques (et injustement méconnus) sur le label de Laurent Garnier F Communication (1994-2008). La barre est certes très haute, mais on se dit que sur des terres laissées en jachère quelque part entre ambient et deep house cinématographique, un groupe tourangeau aurait toute sa place. Pantomime ?

A suivre…

Un degré en plus

> Le Facebook de Pantomime

15541258_1156089331156739_4767132806569242397_n

Print Friendly, PDF & Email