• CDNT
  • CDNT

« Le choix des âmes », quand le théâtre interroge sur l’Homme

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Tout le mois d’août nous vous proposons un Best-of des articles publiés depuis septembre dernier. Aujourd’hui découvrez la très belle création théâtrale de Stéphane Titeca avec cet article initialement publié en mai dernier.

Récemment récompensée du Grand Prix du Théâtre 2015, prix récompensant l’écriture théâtrale, « Le choix des âmes », pièce écrite par le Tourangeau Stéphane Titeca de la Tite Compagnie, évoque le sort de deux soldats pendant la Première Guerre Mondiale au cours d’une histoire humaniste intemporelle. Nous avons rencontré son auteur pour qu’il nous en parle plus en détails.

L’histoire

« L’histoire se passe à Verdun en 1916, dans un trou d’obus. Dans ce trou, deux hommes y sont coincés : Raoul, un poilu rural revanchard et un peu simple, et Franz, un soldat allemand, musicien et humaniste. L’un est blessé, la seule solution pour sortir est que l’un fasse la courte échelle à l’autre et qu’il ait suffisamment confiance pour accepter le risque que l’autre le laisse dans le trou. Ces deux hommes ont besoin l’un de l’autre et donc ils doivent dépasser leurs préjugés et leur haine pour rester vivants. Ils sont allemand et poilu, ils pourraient être Palestien et Israelien, fondamentaliste et dessinateur… ».

le-choix-des-ames2_4 Une création récente

Commencée à être écrite l’été dernier, cette pièce qui met en scène Stéphane Titeca et Alexis Desseaux en est à ses balbutiements. Après une première lecture publique le 18 avril dernier suivie d’une résidence, « Le choix des âmes » sera présenté pour la première fois au public le 21 mai prochain au Nouvel Atrium de Saint-Avertin.

Une histoire transposable en 2015

« Je suis quelqu’un qui a envie de réagir à ce qui m’entoure, au monde dans lequel je vis. J’avais envie d’écrire une jolie histoire d’hommes également », nous explique Stéphane Titeca. « Le choix des âmes » est une histoire humaniste dont nous comprenons lors de notre conversation qu’elle est un reflet de la personnalité de son auteur. « Ce n’était pas voulu puisque le texte a été écrit l’été dernier, mais son message de tolérance est encore plus d’actualité depuis janvier, c’est vrai ».

Stéphane Titeca, un artiste engagé ?

« L’ambiance générale est de dire que la culture coûte chère, mais nous avons un rôle dans la société. Sans être donneur de leçon, parce que je ne veux pas l’être, je pense que la place de l’artiste est primordiale dans la société parce que l’on propose des temps de divertissement, des respirations nécessaires dans le quotidien des gens, mais aussi parce que la culture sert aussi à donner de la matière au public pour inciter à la réflexion sur le monde qui l’entoure ».

Et sur scène « Le choix des âmes » cela donne quoi ?

« Il y aura une belle mise en scène de Valérie Lesage et un beau décor créé par Danièle Marchal qui reproduit le trou d’obus. Nous sommes deux sur scène, Alexis Desseaux qui joue Franz, le soldat allemand et moi qui joue Raoul le poilu. L’ambiance est forcément étouffante et intime à la fois ».

le-choix-des-ames-2_7

> Un degré en plus :

« Le choix des âmes », le 21 mai au Nouvel Atrium de Saint-Avertin.

Renseignements sur le site de la Tite Compagnie ou sur la page Facebook du « choix des âmes ».

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu