La Lazy Company parachutée en bande dessinée

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

L’année 2015 est décidément riche pour la Lazy Company avec une diffusion sur la TNT cet été pour les deux premières saisons, une troisième saison réussie et primée en tant que meilleure série 26 minutes au festival de La Rochelle, et depuis le mois dernier la sortie d’une adaptation en bande dessinée. Une BD écrité par Samuel Bodin, l’un des deux co-auteurs de la série et illustrée par un autre tourangeau en la personne d’Ullcer.

Transposer l’univers d’une série TV en bande dessinée est toujours un exercice périlleux avec au bout du compte le risque d’un côté de décevoir les fans et de l’autre de ne pas réussir à attirer des bédéphiles ne connaissant pas préalablement l’univers en question. « Le premier secret est de raconter une histoire qui fonctionne indépendamment du support » explique ainsi Ullcer. « On ne voulait pas trop se reposer sur le background de la série TV afin qu’un lecteur neuf puisse avoir toutes les clés pour comprendre l’histoire ».

Pour éviter de tomber dans certains écueils, Ullcer et Samuel Bodin ont ainsi transposé l’univers de la série en une BD qui se lit indépendamment de la série justement. Une nouvelle aventure nommée « Le Grand Sombre » et imaginée par Samuel Bodin en personne. Afin de s’affranchir d’une trop grande proximité visuelle, Ullcer a de son côté pris soin de ne pas dessiner les acteurs de la série mais de coller à leurs personnages : « Quand je dessine Chester c’est ce dernier que je dessine pas Alban Lenoir (ndlr : l’acteur interprétant le rôle de Chester à l’écran), j’essaye de faire vivre ce personnage à travers son propre caractère » explique-t-il. Les amateurs de la série trouveront ainsi le personnage de Slice plus féminine que dans la série : « C’était une volonté de Samuel de ne pas jouer sur l’ambigüité qu’il y avait dans la série ».

12096183_10154258879788222_9058961992632402226_n Pour autant que les adeptes de la série se rassurent, dans ces nouvelles aventures, la Lazy Company reste elle-même avec ses personnages aussi patauds qu’incompétents. Cette fois, pour éviter qu’ils foutent la guerre en l’air, les guignols de la Lazy sont envoyés loin du front, au Tibet, pour une mission qu’ils pensent glorieuse. De quoi leur faire vivre de nouvelle péripéties déjantées. Quelques clins d’oeil ont également été placés comme le running gag du pied posé de Chester sur la mine. « On a essayé de ne pas trop en mettre afin qu’ils ne soient pas là comme un cheveu sur la soupe. Ceux qu’on a introduit le sont au service de l’histoire » précise Ullcer.

Un premier tome qui devrait être suivi prochainement par un second écrit cette fois par Alexandre Philipp, le second auteur de la série avec toujours Ullcer aux dessins.

Un degré en plus : Qui es-tu Ullcer ?

IMG_5661

Dessinateur connu du milieu tourangeau, Ullcer fait parti des pionniers de l’Atelier Pop, atelier regroupant plusieurs dessinateurs tourangeaux au sein d’un atelier dans le Vieux-Tours. Cet autodidacte qui a notamment commencé par des dessins pour un fanzine à la Fac n’en est pas à son coup d’essai. Il a notamment illustré plusieurs albums aux éditions Casterman (Femmes en résistance), aux éditions EP (Une enquête des détectives Harley & Davidson) et aux éditions Delcourt (Un tome de la série Zodiaque et la Lazy Company donc).

> Lazy Company « Le grand sombre » aux éditions Delcourt. Disponible dans toutes les bonnes librairies.

A voir également la bande annonce créée pour l’occasion :

YouTube video
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu