• CDNT
  • CDNT

La Chaudière festival : Acte 1, scène 2

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Le collectif du festival La Chaudière prépare un nouveau festival les 07 et 08 octobre prochains sur l’île Aucard.

On avait laissé la Chaudière festival en mars dernier, sur le parking du parc des Expositions après une soirée-concerts de soutien, le lendemain même de l’annulation du festival pour raisons de sécurité. Une soirée de soutien dans le froid, un comble pour un festival qui comptait apporter de la chaleur aux Tourangeaux avec une première édition qui était ambitieuse. Beaucoup avaient été étonnés de la force dégagée par le collectif qui avait réussi en moins de 24h à déménager le site prévu pour remonter un mini-festival en extérieur. Une prouesse technique qui démontrait déjà la volonté de ne pas s’arrêter.

Rendez-vous sur l’île Aucard les 07 et 08 octobre

« Il y a eu énormément de solidarité également, cela nous a touché. On remercie encore les techniciens qui ont permis de tout démonter et remonter en 24h et aussi Béton Production et la Smalla qui sont venus d’eux-mêmes nous aider, Terres du Son qui ont repris à leur compte la date de Rone qui devait jouer chez nous, Scène de Nuit, Prog Events, Cédric le Goff et on en oublie » expliquent Lucie, Sébastien et Cédric, trois membres du collectif. Une solidarité du milieu culturel local qui ne pouvait donner que du baume au cœur au collectif : « On a eu rapidement envie de refaire quelque-chose ensemble, cette épreuve a soudé le collectif »

Quelques mois plus tard c’est cette même volonté qui anime toujours le collectif de la Chaudière. Un collectif qui prépare actuellement un nouveau festival les 07 et 08 octobre prochains sur l’île Aucard. « Ce n’est pas un festival de soutien mais un festival entier » précisent avec insistance Lucie, Sébastien et Cédric. La nuance est importante pour eux, car même s’il reste un déficit de 60 000 euros à combler, l’idée n’est pas de se tourner vers le passé mais au contraire d’aller vers l’avant et reprendre l’idée de départ qui était d’instaurer un festival régulier et ambitieux dans des lieux atypiques de l’agglo. Place donc à La Chaudière festival, Acte 1, scène 2. Un festival qui se déroulera sous deux chapiteaux, un grand pour la scène et un second pour le bar,« on remercie également la Compagnie 100 Issues qui nous les mets à disposition», n’oublie pas de préciser Lucie, en charge de la programmation.avant de poursuivre : « La formule sera plus petite qu’en mars mais le concept restera le même et fera la part belle à la pluridisciplinarité avec des concerts, des expositions d’artistes, du théâtre, du cirque… Nous ne voulons pas nous enfermer dans un style mais au contraire prôner la mixité culturelle et faire en sorte que cet événement accueille une population de tout âge, venant de différents univers ».

Thylacine et Demi Portion en têtes d’affiches

Le vendredi, le festival ouvrira ses portes à 18h. Au programme du cirque avec la Compagnie 100 issues, de la musique avec Ultra Panda (Rock Garage) et surtout deux grosses têtes d’affiches avec Thylacine qui viendra pour un set électro avec écrans et l’une des révélations hip hop de l’année, Demi Portion. Musique toujours sous le chapiteau Bar, qui accueillera une petite scène afin de proposer deux ambiances simultanées, avec les DJ Koko & Coco et leur ambiance tropicale mais aussi la Radio Meuh qui assurera un fil rouge tout au long du week-end.

Le samedi, la Compagnie Burrasca ouvrira le bal dès 17h30 avec son spectacle de trapèzes « Obstinées ». Viendront ensuite Saravah et ses déambulations, Kâfarnariüm, un spectacle électro à 360°, à déguster sur transats, la Compagnie Marzouk avec son spectacle Triphalium, pour le théâtre de rue. Art-X amènera un peu de chaleur avec un set Reggae-Dub, tout comme Taïwan MC, (disco club dub), un artiste du label Chinese Man Records. Il sera également question de Bass Music/ Trip Hop avec les DJ masqués Tha Trikaz qui ont récemment enflammé le festival de Dour. Du rock Garage enfin en ce samedi soir avec Cockpit, un groupe encore méconnu mais dont on nous dit le plus grand bien.

Comment ne pas citer également le cultissime Jean-Louis 2000 qui sera présent sur les deux jours et qui promet des surprises…

Et puisque la pluridisciplinarité est à l’honneur, n’oublions pas de citer les expositions d’artistes-plasticiens comme Fred Chabot, Aurélien Gallaud, Bjo ou encore les grands formats des Pussyfolies. Enfin et évidemment, les organisateurs promettent de soigner la décoration du site, au vu de ce qu’ils avaient aménagé en mars dernier, on peut leur faire confiance.

Après Aucard is not dead cet été, l’île Aucard s’apprête donc à vibrer de nouveau cet automne. « Cest une coïncidence, on avait déposé le dossier en mairie en juin dernier » explique Sébastien Garcia, régisseur général du festival La Chaudière. Ce dernier connaît bien le lieu pour avoir officié à la régie générale du festival des Colettes, à celui de T’es Belle et tu Sens bon l’an passé et enfin à Aucard is not dead cet été. « On doit encore passer par une réunion à la Préfecture, mais j’ai bon espoir avec l’expérience d’Aucard is not dead qui s’est très bien passé, je propose de mettre un dispositif de sécurité similaire en place ». Avec le soutien de la Mairie de Tours et particulièrement de l’adjoint aux sports Xavier Dateu (l’île Aucard dépendant de son service) et d’Olivier Lebreton, adjoint à la sécurité, les organisateurs ont ainsi bon espoir de voir leur événement autorisé. Il sera alors temps d’allumer une bonne fois pour toutes cette Chaudière que beaucoup attendent depuis mars.

Un degré en plus :

La Chaudière Acte 1, scène 2 les 07 et 08 octobre sur l’île Aucard. Tarifs : 14 euros la journée ou 22 euros le pass deux jours. Préventes disponibles sur YuTicket,

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !