• CDNT
  • CDNT

La Belle Rouge rouvre ses portes ce week-end

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Fermée depuis l’automne dernier, La Belle Rouge, la salle associative de l’impasse du Placier à Joué-lès-Tours, face à l’arrêt de tramway du Pont Volant rouvre ses portes ce week-end avec en tête d’affiche Boogers, Krumfresh et Dj Coco & Dj Koko. Réouverture de la salle donc mais pas la même équipe aux manettes. Explications.

Sa fermeture à l’automne dernier avait suscité l’incompréhension des acteurs culturels locaux. Alors que plusieurs associations devaient y organiser des conDSC_5969certs, elles s’étaient vu au dernier moment notifier une impossibilité de garder leurs évènements. La raison ? Une situation devenue tendue entre l’association Terra Ceramica et son président, locataire et responsable de la salle depuis 2012 et de l’autre côté l’association La Belle Rouge créée en janvier 2015 par d’anciens membres de Terra Ceramica et qui devait reprendre le lieu à son propre compte à la fin de l’année 2015. Situation qui atteint un stade de non-retour à l’automne 2015 avec le cadenassage de la salle par le président de Terra Ceramica sans que « l’association La Belle Rouge » ne soit mise au courant, la contraignant d’annuler tous les évènements prévus.

Comment en est-on arrivé là ? Début 2015, le président de l’association Terra Ceramica ne regarde plus les affaires de la salle La Belle Rouge que de loin. De l’autre côté, une petite équipe autour de Charlotte gère tous les week-ends la salle. Leur vient alors à l’idée de reprendre à leur compte la gestion de la salle, ce qui semble alors arranger tout le monde. Pendant plusieurs mois, l’association La Belle Rouge gère la salle, tandis que l’association Terra Ceramica reste responsable aux yeux de la loi, par le bail qui la lie au propriétaire des lieux. Un arrangement entre amis ne reposant sur aucun document légal, mais uniquement sur les paroles des uns et des autres. Et comme souvent, quand deux amis se fâchent, les arrangements ne tiennent alors plus et les petits différends peuvent prendre des tournures beaucoup plus importantes. C’est ainsi qu’après diverses tensions et épisodes plus ou moins flatteurs pour les uns ou les autres, le président de Terra Ceramica fait valoir son bon droit en annonçant reprendre la gestion de la salle avec une nouvelle équipe à sa tête.

RELIRE EGALEMENT NOTRE REPORTAGE REALISE L’AN PASSE

Une nouvelle Belle Rouge ?

Sur le principe, La Belle Rouge repart donc sur les mêmes bases, à savoir celle d’être une salle associative culturelle, pluridisciplinaire. Pour la partie programmation des concerts, la tâche revient à un binôme composé de Jean-Philippe Dubuis et Jean-Baptiste Goubard. Pour Jean-Philippe Dubuis : « Notre ambition est de proposer un lieu qui soit ouvert, nous l’ouvrirons bien sûr aux associations demandeuses et programmerons nous-mêmes une partie des concerts ». Des associations qui pourront donc continuer d’organiser leurs propres évènements moyennant une location de salle à 200 euros la soirée. « Nous voulions un tarif abordable pour pouvoir en faire profiter un maximum » explique notre interlocuteur. Conscient qu’il faudra tout reprendre depuis la base après ces mois d’inactivité, ce dernier entend construire patiemment une nouvelle programmation d’ici l’été : « Pour l’instant nous avons des dates en avril en plus de celle de ce week-end, nous espérons en avoir d’autres en mars, mais tout s’est un peu précipité, puisque nous n’avons signé les documents que le 1er février dernier.. Nous ne voulions rien annoncer, ni lancer avant que tout soit officiel ».

Pour le nouveau programmateur de la salle, qui œuvrait comme technicien son depuis deux ans à La Belle Rouge auprès de l’ancienne équipe : « l’important aujourd’hui est que cette salle de 150 à 200 places puisse rouvrir, parce que c’est la seule de cette jauge intermédiaire dans l’agglomération. Pour le reste, cela ne me regarde pas. Les querelles de personnes je les laisse de côté ».

« Nous souhaitons travailler avec les acteurs culturels locaux » poursuit-il, « pourquoi pas envisager un rapprochement sur certains projets avec le Temps Machine tout proche par exemple, ou encore se rapprocher de Radio Béton, Campus et autres. La jauge de cette salle est intéressante et l’acoustique est bonne, elle doit pouvoir servir à un nombre d’acteurs conséquents ».

Outre les concerts, Jean-Philippe évoque également la possibilité d’y faire venir du théâtre et d’autres disciplines artistiques. Un projet qui au final ne se différencie pas énormément sur le papier des actions qui étaient menées précédemment mais dont l’essence tiendra surtout de la chaleur humaine qu’il faudra réussir à dégager auprès du public tout en affirmant petit à petit sa propre esthétique. Pour marquer ce nouveau départ, il est possible que la salle change également de nom. Affaire à suivre.

Un degré en plus :

> Réouverture de La Belle Rouge avec Boogers, Krumfresh, Dj Coco & Dj Koko, samedi 13 février à partir de 20h. Entrée libre. Plus d’informations sur cette page Facebook

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !