Culture

Karpatt et Olivia Ruiz concluent en beauté la 9e édition des Horizons

Après Tri Yann la veille, c’était au tour de Karpatt et d’Olivia Ruiz de monter sur la scène du festival Les Horizons à Saint-Avertin.

IMG_3557

A l’heure actuelle, nous n’avons pas encore le décompte officiel des organisateurs mais nous pouvons l’assurer sans prendre de risques, cette 9e édition des Horizons a battu tous les records de fréquentation. Plus de 5000 finalement annoncés samedi et plus encore sur le site ce dimanche. Une réussite pour les organisateurs qui n’ont eu que deux mois pour préparer cette édition 2017 sur le site de Cangé.

IMG_3799

Un site de repli qui a laissé son charme naturel opérer pour finalement complètement éclipser l’ancien du jardin des Rives. Nombreux dans le public étaient en effet ceux qui louaient la beauté des lieux et ce cadre agréable tant par sa forme que par sa superficie permettant à chacun de trouver un espace sans se sentir étouffer par la foule. Et du côté des artistes, le charme a également fonctionné. Il faut dire qu’avec des loges dans le château de Cangé, habituellement médiathèque, la première impression en arrivant laisser entrevoir tout le potentiel des lieux qui se révélait une fois sur scène face à l’immense jardin bordé d’arbres.

Après Tri Yann donc, ce sont les Karpatt et Olivia Ruiz qui se sont laissés séduire par l’événement et qui lui ont bien rendus avec deux concerts à l’égal de ce qu’on pouvait attendre. Ce sont les Karpatt qui ont ouvert le bal. Et si quelques titres fleurant bon les rythmes et sons d’Amérique Latine s’échappaient de scène, les Karpatt ont vite retrouvé leurs premiers amours mêlant chanson française et jazz manouche. La suite c’était donc Olivia Ruiz, tête d’affiche de cette édition et de loin l’artiste la plus attendue par le public. Démonstrative sur scène, la chanteuse a été fidèle à sa réputation. Olivia Ruiz joue en effet avec les mots et avec les rythmes pour impulser une énergie communicative. Et dans sa voix sonne le soleil, celui du sud-ouest et de l’Espagne qu’elle chante et porte en elle. Un soleil qu’elle accompagna dans son coucher. Le symbole ne pouvait être meilleur, face à un public conquis par la générosité de cette chanteuse chaleureuse. Une belle conclusion pour une 9e édition réussie sur tous les plans.

Retour en images sur cette journée de dimanche :

IMG_3503

IMG_3456

IMG_3450

IMG_3421

IMG_3357

IMG_3780

IMG_3775

IMG_3596

IMG_3605

IMG_3658

IMG_3682

IMG_3693

IMG_3697

Crédits photos : Mathieu Giua pour 37°

Print Friendly, PDF & Email