• CDNT
  • CDNT

« J’aurai dû… » le dernier (beau) projet des Tontons Filmeurs a besoin d’un coup de pouce

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Les Tontons Filmeurs produisent un court-métrage d’une jeune réalisatrice de 18 ans. Pour boucler le budget (il manque quelques centaines d’euros) ils ont lancé une cagnotte.

Association créée en 2002, les Tontons Filmeurs ont depuis accompagné de nombreux vidéastes, réalisateurs, acteurs en Touraine. En effet, en 14 ans, ce collectif de passionnés s’est fait une place en Touraine avec de multiples projets centrés autour de deux valeurs essentielles à l’association : celles du partage et de l’échange de savoirs-faire.

Association audiovisuelle en premier lieu, les Tontons Filmeurs c’est d’abord la réalisation de films allant des courts-métrages aux longs-métrages. Depuis 2002 ce sont plusieurs dizaines de films, fiction ou documentaires qui ont été réalisés et certains primés en festivals. Mais loin de se contenter de cette partie, néanmoins importante, les Tontons Filmeurs se sont également fixés comme objectif de faire découvrir et de rendre accessible à tous le monde de l’audiovisuel et du cinéma. Une démarche d’éducation populaire à l’image qui se concrétise par des formations auprès des jeunes mais également par le soutien à des films portés par des jeunes réalisateurs.

slider_jauraisdu

« J’aurai dû… » de Jennifer Wany entre dans cette dernière catégorie. « J’aurai dû… » ou l’histoire d’un jeune enfant tombant malade et parce mal soigné, succombant à cette maladie, laissant ses parents dans un désarroi poussant l’un d’entre eux à la vengeance… Un court-métrage à travers lequel, Jennifer Wany, jeune réalisatrice de 18 ans, souhaite surtout « susciter l’échange et le débat autour du film lors des diffusions dans les écoles, les salles de cinéma locales ou dans des festivals cinémathographiques. »

Un projet ambitieux pour cette jeune femme qui a trouvé dans Les Tontons Filmeurs, un appui technique et humain essentiel. L’association tourangelle a en effet décidé d’aider la jeune femme de A à Z, de la réécriture du scénario, à l’apprentissage de la réalisation en passant par la recherche de comédiens, du tournage en lui-même…

Signe de l’intérêt suscité par le projet de la jeune femme, cette dernière a obtenu un premier soutien financier via la commission « Envie d’Agir », un programme du ministère chargé de la jeunesse qui encourage et soutient les initiatives des jeunes
de 11 à 30 ans dans tous les domaines.  Il lui manque un petit complément pour être sûre de pouvoir réaliser son film et a donc lancé un crowfunding sur le site touscoprod. Une campagne ouverte jusqu’à dimanche soir.

La page du financement participatif

Le teaser du film :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !