• CDNT
  • CDNT

Il a fait chaud à « Aucard is not dead »

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Après un premier soir de chauffe vendredi, l’ambiance est montée d’un cran samedi sur l’île Aucard pour le festival de soutien « Aucard is not dead »

Un samedi ou le hip hop était plutôt à la fête avec pour commencer un concert de Nivek dans une configuration trio inédite, puisque le rappeur était accompagné de DJ Phantom mais aussi de Juxebox. Face à un public encore clairsemé ou se réfugiant à l’ombre au départ, Nivek a livré une prestation propre avec un concert rythmé et progressif qui amena le public dans une atmosphère hip hop qu’il n’allait pas quitter dans l’immédiat.

Dans la foulée ce sont en effet les Odezenne qui se sont présentés face à un public venu notamment pour eux. Avec un set remanié par rapport à celui de février dernier au Temps Machine, le groupe bordelais a une nouvelle fois livré une prestation généreuse et énergique. Entre rap et électro, Odezenne mélangent les styles et s’amusent du fait d’être inclassables, ou plutôt s’en moquent totalement, leur seule envie étant de s’éclater et de faire plaisir au public. Odezenne ou l’attitude rock dans toute sa splendeur au final.

Aucard is not Dead (12.08.2016)- par fabien Garou Photographie-5249

Aucard is not Dead (12.08.2016)- par fabien Garou Photographie-5281

En configuration soundsystem, ASM (A State of Mind) ont fini d’embraser l’île Aucard (et de faire lever la poussière) avec un set débordant lui aussi d’énergie. Entre hip hop, funk et reggae, le trio plonge le public dans une ambiance soundsystem jamaïcaine avec battles de MC, DJ survolté, reprises de leurs titres et de classiques. En un mot explosif !

Aucard is not Dead (12.08.2016)- par fabien Garou Photographie-5333

Aucard is not Dead (12.08.2016)- par fabien Garou Photographie-5384

Explosif est le terme également pour décrire le set des Tourangeaux d’Ondubground qui ont clôturé ce samedi soir en faisant vibrer les basses avec un live puissant. Idéal pour transformer l’île Aucard en dancefloor avant fermeture.

Et le rock dans tout ça me direz-vous ? Bah ouais, les origines de Béton et d’Aucard c’est du rock, et vous avez raison. Et bien, même si dans un délai aussi court il a été compliqué de réussir à faire venir des groupes rock, le style n’était pas aux abonnés absents pour autant avec le duo Red Money qui faisait découvrir leur univers rock garage où se mêlent sensualité et brutalité, douceur et rugosité.

Rock toujours avec LVOE qui continue de nous plonger dans une ambiance pop-rock anglophone sentant bon le brouillard et les pubs enfumés. Groupe encore récent puisque né en 2015, les LVOE prennent du galon au fur et à mesure de leurs concerts (moins d’une dizaine jusqu’à présent) et s’affirment de plus en plus comme une valeur musicale sûre. Le rock a bel et bien un avenir en Touraine.

Aucard is not Dead (12.08.2016)- par fabien Garou Photographie-4802

Aucard is not Dead (12.08.2016)- par fabien Garou Photographie-4814

Dimanche, c’était au tour des Ilots Electroniques d’investir les lieux dans le cadre du festival. Sous une chaleur écrasante, DJ et public ont souffert mais ont joué le jeu à fond. Un dernier jour qui acheva ainsi en douceur cette édition exceptionnelle d’Aucard is not dead.

Aucard is not Dead (13.08.2016)- par fabien Garou Photographie-5805

Aucard is not Dead (13.08.2016)- par fabien Garou Photographie-5839

Aucard is not Dead (13.08.2016)- par fabien Garou Photographie-5689

Crédits photos : Fabien Garou et Maxime Hillairaud du collectif La Click Tourangelle

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !