Culture

Hard Copy : une pièce qui interroge sur le harcèlement au travail

La Compagnie La Clef présente vendredi soir à l’Espace Ligéria son nouveau spectacle « Hard Copy », mis en scène par Sandrine Gréaume. Une pièce grinçante et drôle sur le harcèlement en entreprise.

En interprétant la pièce « Hard Copy » écrite par Isabelle Sorente, la Compagnie La Clef lie plusieurs de ses activités. En effet, si nous la connaissons essentiellement pour ses spectacles d’improvisation, avec les désormais fameux « Catchs d’impro », cette compagnie a également une autre facette plus méconnue du grand public : le travail auprès d’entreprises pour des formations et interventions à base de techniques théâtrales. Pour Valérie Lesage qui dirige la compagnie : « J’ai lu ce texte il y a plusieurs années et j’avais depuis en tête l’idée de l’adapter. C’est un aboutissement logique des liens que l’on essaye de tisser entre le monde de l’entreprise et celui du théâtre. C’est également un virage pour la compagnie parce que si on est connu pour l’impro, mais nous voulons développer une branche de théâtre actuel ».

« Il faut enlever la poussière sous le tapis »

« Hard Copy » est ainsi la troisième pièce de théâtre actuel de la compagnie après « on m’appelle Emilie » de Maria Pacôme en 2010, pièce traitant de l’exclusion et « Confidences nocturnes » en 2013 qui évoquait le plaisir féminin et la pression sociale autour de la jouissance obligatoire et systématique. Des thèmes profondément sociétaux, avec cette fois en ligne de mire le harcèlement. « Je ne vois pas l’intérêt du théâtre si on ne transmet pas des messages », raconte Valérie Lesage pour expliquer l’engagement profondément sociétal des pièces de la compagnie. « Notre rôle d’artiste est de permettre grâce à la distance que favorise le théâtre l’éveil de petites choses, de questionnements chez les spectateurs. La scène est une tribune, si on n’est pas dans le partage on rate un truc ».

Pour « Hard Copy », Valérie Lesage y voit l’occasion d’évoquer un sujet encore tabou. « Le harcèlement est un sujet dont on ne parle pas, pourtant c’est une obligation règlementaire pour les entreprises de s’emparer de ce sujet-là, d’être dans la prévention, l’information et la sensibilisation. Mais en général, ce sujet fait peur et on préfère ne pas remuer la poussière qu’il y a sous le tapis ».

Pensé dans un projet plus global de sensibilisation, « Hard Copy » sera l’occasion de rendre public ce fait de société qui peut être désastreux. Autour de la pièce, La compagnie La Clef est ainsi intervenue auprès de scolaires de la ville de Montlouis-sur-Loire, mais aussi auprès de services RH d’entreprises avec des lectures théâtralisées. De nombreux services RH ont d’ailleurs été conviés ce vendredi soir à la première représentation, ainsi que tout le personnel municipal de la commune de Montlouis.

Un sujet grave mais une pièce grinçante et drôle

Malgré la gravité du sujet, pas question de rendre l’atmosphère pesante pour autant. Valérie Lesage l’assure « il y a des moments de folie avec des choses très drôles. Et même si parfois on rit jaune et que le rire est un peu coupable, l’idée n’était pas de plomber le moral, bien au contraire ».

Les spectateurs sont ainsi invités à suivre l’histoire de quatre femmes, quatre collègues, dont trois d’entre-elles se liguent contre la dernière. « Les personnages pourraient bosser dans de l’assurance, dans une usine ou dans n’importe quel bureau quelconque. Le travail n’est volontairement pas clairement identifié ». Avec un décor qui joue sur la transparence, sur l’isolement avec un décor qui cloisonne les choses, la Compagnie La Clef n’a pas voulu jouer sur le réalisme. « On a voulu montrer le mécanisme du harcèlement et non son univers » précise notre interlocutrice. « Ce mécanisme débute dès l’enfance, je trouve plus intéressant de montrer son cheminement plutôt que d’être dans la stigmatisation ». Dans « Hard Copy », il y a également une certaine volonté de casser les idées reçues : « Le personnage harcelé est une femme joyeuse, bien dans sa vie. L’idée est de montrer que les personnes harcelées ne sont pas forcément fragiles, qu’il n’y a pas de terrain propice au harcèlement ».

Une pièce que La Compagnie La Clef dévoilera donc vendredi soir à l’espace Ligéria de Montlouis-sur-Loire après avoir pu bénéficier d’une résidence de deux semaines dans ce même lieu. Une pièce qui sera jouée également le 14 juin prochain à la salle Thélème en partenariat avec l’IAE (Institut d’Administration des Entreprises) de Tours.

Un degré en plus :

« Hard Copy », vendredi 19 février à 20h30 – Espace Ligéria, Montlouis-sur-Loire. Tarifs : 13,50 / 10,50 / 7 / 4 euros. Réservations : 02 47 45 85 10

12657852_1546041495723083_4579660409221288482_o

Print Friendly, PDF & Email