Culture

Guess What ? Tours va avoir son panier culturel !

Tout le mois d’août nous vous proposons un Best-of des articles publiés sur 37°. Aujourd’hui redécouvrez What ! Le panier curieux, à travers cet article publié en juin dernier.

Vous détestez les légumes et voir tous ces gens se pâmer devant les panais de leur panier d’AMAP hebdomadaire vous donne le sentiment d’être un peu un exclu de cette nouvelle société de consommation alternative ? Mais vous aimez sortir, écouter la scène musicale locale, découvrir des plasticiens talentueux et vous évader au théâtre ? Alors le Panier Curieux est peut-être fait pour vous ! Il est d’ailleurs aussi fait pour ces gens qui aiment les légumes, l’un n’empêchant évidemment pas l’autre. Une brochette assez hétéroclite de drôles de dames dynamiques et déterminées s’apprête à importer à Tours un concept déjà bien développé ailleurs : le panier culturel. On vous explique ça en 5 points.

DSC_3587

  1. Trop de culture tue la culture ?

Même si un certain nombre de gens savent exactement les spectacles qu’ils ont envie de voir, les livres qu’ils ont envie de lire, les œuvres d’art qu’ils ont envie d’accrocher à leurs murs et les disques qu’ils ont envie d’écouter, pas mal d’autres nagent tant bien que mal dans la débordante offre culturelle de notre ville, à tel point qu’ils peuvent finir tellement épuisés par ce «surchoix» qu’ils finissent par ne pas choisir et par dépenser leur argent/passer leur temps dans autre chose.

Pour faire super court, voilà l’une des raisons premières qui ont poussé une dizaine d’étudiantes (bah oui, pas de garçons par ici) en Master 1 «Culture et Médiation des Arts du Spectacle» à faire comme à Nantes (depuis 2012) ou encore à Lille, Paris et Bruxelles. Elles ont créé «Viens voir à Tours», ce qui par un habile usage des initiales donne l’acronyme «WHAT» et reste beaucoup plus poli que «Va te faire voir à Tours» par exemple, mais là on s’égare.

  1. Un Panier Curieux pour les… curieux

Se laisser guider, tous les trois mois, dans ses choix de dépenses culturelles sur une base de 30 euros (25 en tarif réduit), sonne non seulement comme un petit confort sympathique, mais permettra aussi aux curieux (si, si, il en existe encore plein, d’ailleurs une enquête auprès des étudiants par WHAT l’a prouvé) de satisfaire leurs envies de découvertes dans différentes disciplines, en dehors de leurs fléchages et réseaux habituels.

Avec les soirées de remise des paniers, l’idée est aussi que les «consommateurs de culture» rencontrent les artistes et échangent avec elles/eux s’ils le souhaitent. C’est donc un nouveau mode de consommation culturelle qui est proposé et pour les artistes l’occasion de trouver de nouveaux publics.

  1. Panier, piano ?

«Mais il y aura quoi donc dans ce panier ? Parce que si je n’aime pas la musique classique par exemple et que je me retrouve avec une place pour un concerto pour piano parmi mes «légumes», je ne vais pas être content.» La clique de WHAT a tout prévu : chaque panier sera remis lors d’une soirée festive réservée aux abonnés, au cours de laquelle on pourra troquer avec son voisin si on n’aime pas tel ou tel bien culturel qu’on vient de recevoir. Ce qui n’est pas sans rappeler notre tendre enfance quand notre maman chérie avait mis un truc pas bon dans notre panier pique-nique pour la sortie annuelle au Zoo de la Flèche et qu’au moment de déjeuner tout le monde allait renifler dans le panier pique-nique des autres pour faire des échanges, dans l’esprit universel du célèbre proverbe «les vaches du voisin ont les mamelles mieux remplies».

Bref, l’essentiel à retenir c’est que rien que la remise du panier elle-même sera une sorte assez nouvelle de sortie culturelle, au parfum d’enfance. Incluse dans le prix du panier. Cool.

  1. Les filles cachées de Franck Mouget

«Franck Mouget, c’est un peu notre papa à toutes !» Voilà, c’est dit, et nous sommes ravis d’avoir le scoop : Franck Mouget n’est donc pas uniquement l’heureux géniteur d’un petit chien, mais aussi d’une dizaine d’étudiantes sémillantes à la langue bien pendue, prêtes à vendre leur Panier Curieux à la population entière dès l’automne prochain.

Monsieur de Le Muscle est donc aussi le parrain de WHAT, cette association née en janvier 2015, déjà adhérente de Cre-sol, le Réseau d’Economie Solidaire en Région Centre car au-delà de sa vocation culturelle, WHAT accorde beaucoup d’importance au côté «solidaire» de la démarche. Parmi les soutiens financiers, on compte déjà le dispositif Envie d’Agir, l’Université de Tours, le Crous, le Crédit Mutuel et l’Institut du Service Civique. Le tout pour un budget global de 6000 euros pour l’exercice 2015, ce qui permet de démarrer dans d’excellentes conditions et de voir un peu venir…

  1. Un premier panier qui vaudra des points (ou pas)

«On passe beaucoup de temps sur la sélection du contenu du premier panier car on sait qu’on va être scrutées de près, on n’a pas intérêt à se planter. On a des goûts très différents, mais on est ouvertes et le dialogue entre nous se passe bien. Pas de bagarres à déplorer pour l’instant !» Grâce aux subventions, la valeur de ce premier panier test (dépêchez-vous, il n’y en aura que 50 !) dépassera largement son prix. Pour l’instant, l’association fonctionne à 100% sur le bénévolat, donc c’est encore possible, mais à terme, sans parler de rentabilité, l’idée est que l’association puisse s’auto-financer.

«Nous ne sommes pas pour la gratuité de la culture, d’ailleurs le principe même du panier culturel est incompatible avec ça ; il est très important pour nous de valoriser le travail des artistes que nous sélectionnons par le biais d’une rémunération.» Il ne s’agira donc pas de remplir les futurs Paniers Curieux avec des cadeaux d’artistes sous couvert du fameux/fumeux slogan «en échange de visibilité», fléau de notre époque, qui fabrique des artistes certes «visibles», mais pauvres, donc économiquement et socialement très invisibles.

En conclusion : une initiative qu’on attendait depuis longtemps à Tours. WHAT l’a fait. A suivre de très près, donc.

Un degré en plus

> Le blog de Viens Voir à Tours

 

Print Friendly, PDF & Email