• CDNT
  • CDNT

Festival La Chaudière : Un coup de massue

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Annulé hier soir, le festival La Chaudière pourrait trouver un lieu pour ce soir. C’est en tout cas le voeu des organisateurs qui s’activent avec les services préfectoraux pour relocaliser l’évènement.

Cela devait être l’évènement du week-end, peut-être même l’évènement de l’année, le genre d’évènements qui marque de son empreinte pour longtemps les mémoires, un peu à l’image des 20 ans de Radio Béton il y a 10 ans aux Magasins Généraux

Depuis plusieurs semaines, 180 bénévoles s’activaient à transformer les hangars loués à la SNCF en un lieu grandiose. La vidéo de présentation publiée hier matin ne donnait d’ailleurs que plus envie encore.

[fbvideo link= »https://www.facebook.com/lachaudierefestival/videos/460250287507839/ » width= »500″ height= »400″ onlyvideo= »1″]

Malheureusement 2 heures avant son ouverture, le festival La Chaudière se voyait interdit par la mairie de Saint-Pierre-des-Corps et la Préfecture. Une interdiction ferme, un véritable coup de massue pour les organisateurs de ce festival 100% autogéré et autofinancé.

C’est du dépit qui se lisait sur les visages hier soir chez les bénévoles et organisateurs. Après avoir un temps envisagé de maintenir l’évènement quand même, finalement la raison l’a emporté et face aux risques pénaux encourus, les organisateurs devaient se contraindre à annoncer l’annulation de l’évènement. Avec amertume certains nous expliquaient « On a doublé les issues de secours, abaissé la jauge, renforcé la sécurité comme on nous a demandé, c’est incompréhensible ». Insuffisant pour la commission de sécurité qui sans même s’être déplacée sur le site a rendu son avis défavorable. La raison ? Une absence de dossier ERP (Etablissement recevant du public) et un risque estimé dangereux sur la solidité du bâtiment face aux décibels. Pourtant les organisateurs ont bien déposé une demande d’utilisation exceptionnelle de ce lieu loué par la SNCF qui n’est pas destiné habituellement à recevoir du public. L’erreur serait administrative, le dossier déposé n’étant pas le bon et ne permettant pas d’obtenir un ERP en temps et en heure.

 « On a peut-être été naïfs ou mal accompagnés » témoignait un membre de l’organisation, les larmes aux yeux avant qu’un autre ne poursuive amèrement « On apprend ça deux heures avant par communiqué, ils sont même pas venus nous parler ».

Pourquoi cette annulation n’intervient que quelques heures avant l’ouverture alors que le lieu est préparé depuis des semaines ? se demandent certains. En réalité la commission rend son avis au dernier moment, comme toujours. La question ici est pourquoi les autorités n’ont pas alerté les organisateurs plus tôt alors que le risque d’annulation était bien présent ? Pourquoi n’ont-ils pas été bien aiguillés dans leurs dossiers d’autorisation ? Si les organisateurs refusaient de polémiquer hier soir, préférant chercher une solution de repli pour samedi et dimanche, on peut néanmoins se poser la question.

Cette annulation a suscité une vague de soutien hier soir. De leur côté les organisateurs communiquaient vers 22h qu’ils travaillaient avec la Préfecture pour trouver une solution de relocalisation pour ce samedi soir. Une caisse de soutien a par ailleurs été ouverte pour aider l’association financièrement.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !