De la nouveauté pour le Festival Jazz en Touraine

Facebook
Twitter
Email

C’est l’un des plus anciens festivals de musique en Indre-et-Loire, Jazz en Touraine fêtera sa 38e édition en septembre prochain (du 13 au 22) avec plusieurs nouveautés en coulisses mais aussi dans la programmation.

Côté coulisses déjà, avec plusieurs changements importants. Le président-fondateur, et ancien sénateur-maire de Montlouis, Jean-Jacques Filleul ayant passé la main à Claude Garcera à la tête du festival. Ce dernier n’est pas un inconnu puisqu’il œuvrait déjà depuis de nombreuses années au sein de l’organisation du festival. Jean-Jacques Filleul, reste lui vice-président, mais prend du recul donc.

Pour Claude Garcera, pas question de tout bouleverser, mais le nouveau président de Jazz en Touraine, entend amener sa propre patte et surtout continuer d’ouvrir le festival à des esthétiques voisines du jazz : « Le jazz est une musique populaire depuis ses origines et elle a donné naissance à d’autres musiques jusqu’au hip-hop, c’est dans l’ADN de Jazz en Touraine de montrer toutes ces facettes » expliquait ainsi Claude Garcera lors de la présentation de l’édition 2024 du festival montlouisien.

Un nouveau président donc, mais aussi un nouveau directeur pour le festival avec l’arrivée d’Arnaud Bel, qui remplace l’emblématique Boris Kurts, malheureusement décédé juste après l’édition 2023 et qui sera à l’honneur de cette édition 2024, avec une première soirée qui lui est dédiée avec notamment la reformation du groupe « Les Yeux Noirs » spécialement pour l’occasion.

Pour le reste, si Jazz en Touraine conserve ses fondamentaux avec un festival axé sur trois lieux principaux : L’Espace Ligéria, le Magic Mirror et le village gourmand, sans oublier le « off » avec ses 18 concerts dans les communes voisines et associées.

Les principaux changements en terme de programmation se verront surtout sur les têtes d’affiche programmées, symboles de l’ouverture souhaitée et renforcée par la nouvelle direction : Fatoumata Diawara, Jeanne Added (qui a débuté par le jazz), ou encore Faada Freddy (qui vient d’enchanter le festival Itinéraires Bis à La Riche) ou encore la journaliste Kareen Guiock Thuram, également chanteuse, qui viendra avec un concert hommage à Nina Simone.

Le jazz est partout comme l’indiquait donc Claude Garcera, et les organisateurs entendent ainsi avec ces noms attirer de nouveaux publics. Les puristes ne seront pas en reste néanmoins avec notamment de beaux concerts prévus dans le chouette écrin du Magic Mirror. On y retrouvera notamment Jody Sternberg 5tet avec un hommage à Eartha Kitt, Marion Rampal (plusieurs fois primés aux victoires du Jazz), ou encore Aurélie Tropez 5tet…

Toutes les informations utiles et la programmation complète sont à retrouver sur https://www.jazzentouraine.com/

Crédit photo : Jazz en Touraine / Fabien Garou

Facebook
Twitter
Email

La météo présentée par

TOURS Météo

Inscription à la newsletter