Concerts d’Automne : « C’est dans notre ADN de créer des liens entre les cultures »

Facebook
Twitter
Email

Le festival de musiques baroques débute ce vendredi pour la septième année.

Le festival Concerts d’Automne débute ce vendredi soir au Grand Théâtre de Tours avec une ouverture sur le thème de Bach, avec Bach Mirror, un concert en duo piano-marimba avec Thomas Enhco et Vassilena Serafimova. Bach, il en sera question également le lendemain, samedi 08 octobre à la salle Ockegheim pour le premier tremplin des élèves du Conservatoire Francis Poulenc qui se produiront à 14h et 16h. « Les tremplins sont importants pour le festival et pour les jeunes musiciens » affirme le directeur du festival Alessandro di Profio qui se félicite de leur succès : « Nous les avons doublés cette année à la demande des enseignants mais aussi du public car par le passé nous avons du parfois refuser des spectateurs. »

Tremplins ou festival « In », le public s’annonce encore au rendez-vous cette année avec des réservations qui ont bien fonctionné. « C’était un premier objectif de fidéliser le public et je suis content que l’on y soit arrivé au fil des éditions » confie encore Alessandro di Profio qui souligne par ailleurs que 20% du public vient d’autres régions : « un signe du rayonnement du festival ».

Pas question pour autant de rester sur ces acquis explique notre interlocuteur. Ce dernier veut prouver que les musiques baroques et anciennes ne sont pas réservées qu’à un public type, déjà initié. « Il y a encore des barrières personnelles qui empêchent certaines populations de franchir le cap, c’est à nous d’aller les chercher et leur montrer qu’ils ont toute leur place » constate celui qui a renforcé les efforts de médiations pour cette édition.

Le prix des places pour les concerts débute ainsi à 5 euros pour les étudiants ou chômeurs, avec le but d’ouvrir au plus grand monde. « Cependant la politique tarifaire ne suffit pas pour attirer, il faut travailler sur l’ensemble » explique Alessandro di Profio. C’est pourquoi le programme « Tutti » est reconduit après une année test l’an dernier.

Un programme en cinq axes « musique & santé, musique & justice, musique & scolaires, musique & ruralité, musique & mixité » qui entraine différentes actions culturelles et de médiation. Ainsi en partenariat avec le centre sur l’autisme du CHU, des patients de ce dernier pourront assister à des répétitions sur les lieux des concerts, lors de séances adaptées à leurs pathologies. Le festival a également passé un partenariat avec la Ligue du Cancer, qui recevra une partie des bénéfices faits lors des ventes du gâteau éphémère « Concerts d’Automne » du pâtissier-chocolatier Nicolas Léger ;

L’axe scolaire est également privilégié avec des temps pédagogiques sur tout ce qui concerne les métiers du spectacle et de l’organisation d’un festival. « Nous faisons des actions avec les collèges, lycées mais aussi avec l’école de la 2e chance » liste ainsi notre interlocuteur qui évoque également un partenariat avec le dispositif Culture du cœur pour des temps d’échange pédagogiques dans les quartiers.

Quant à la programmation, elle montre également une volonté d’ouverture du festival avec cette année une labélisation dans le cadre de la saison France-Portugal, lancée conjointement par les deux pays et chapeauté par Institut Français, ou encore un partenariat avec l’Acedemia Bizantina de Ravennes en Italie. « C’est dans notre ADN de créer des liens entre les cultures » conclue Alessandro di Profio.

Le programme complet du festival sur http://concerts-automne.com

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !