ChroniquesChroniques-Culture

[Cinéma] Regards #15 Les fantômes d’Ismaël

Dans Regards, retrouvez l’avis de Stéphanie Joye sur quelques films à l’affiche dans les cinémas tourangeaux. Histoire de vous donner envie, à votre tour, d’aller passer un moment dans les salles obscures.

Les fantômes d’Ismaël (thriller, drame français)

De Arnaud Desplechin

Avec Mathieu AmalricMarion CotillardCharlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Hippolyte Girardot, Alba Rohrwacher, Laszlo Szabo

Ce film vient d’être présenté en Ouverture (hors compétition) du Festival de Cannes 2017

fantomes_ismael(1)

Un cinéaste tourmenté, qui a refait sa vie, se retrouve chamboulé par la réapparition de son grand amour, sa femme, portée disparue il y a 21 ans …

Arnaud Desplechin, réalisateur « né » il y a déjà longtemps au festival (« Comment je me suis disputé…ma vie sexuelle »), est une icône du cinéma d’auteur national. Les Fantômes d’Ismaël apportent matière au sujet du métier (de cinéaste) : réflexion profonde, inspiration politique, art et vie intime.

Le rythme scénaristique, très changeant, souhaite offrir un fil conducteur avide de surprises et d’ampleur. Mais il fatigue par cette dispersion, par le besoin de clarté qui s’échappe, par quelques complexités inservibles et chaotiques. L’ennui nous gagne.

Quand les fantômes d’Arnaud Desplechin surgissent, Truffaut, Hitchcock et Bergman sont les ombres qui planent. De nombreux comédiens (enthousiastes et généreux) font la part belle à ce projet, notamment Marion Cotillard (singulière, dérangeante) et Charlotte Gainsbourg (elle est l’ancrage et le soutien sensible). Mathieu Amalric, acteur fétiche de Desplechin, est omniprésent, impétueux et déferlant. Dans ce trio amoureux obsessionnel, il est d’une dramaturgie folle. C’est la dérive d’un artiste que tout vient ébranler : l’amour, le manque, la perte, le mensonge, la dispute. Et cette déferlante violente est spectaculaire.

Mais au final, un manque de respiration dessert ce film cyclothymique, qui a à cœur de brouiller des pistes, d’imbriquer des scènes ensemble, de passer d’un récit à un autre, comme pour déjouer sa finalité. Tout ceci, par moments, nous dépasse.

Un film à l’affiche aux Cinémas Studio (Toutes les informations utiles sur leur site internet).

Print Friendly, PDF & Email