Culture

«C’est pas connu, mais c’est vachement bien (ET ils passent à Tours)» : Bagarre au Temps Machine

On va bien souvent voir en concert des groupes et des chanteurs qu’on connaît depuis longtemps ou dont on a beaucoup entendu parler à la télé et à la radio. Et si pour une fois, on allait découvrir directement quelqu’un qu’on ne connaît pas sur une scène tourangelle ?

La programmation musicale locale est très riche et diversifiée et on passe bien souvent à côté de belles découvertes. Nous vous proposons notre sélection furieusement subjective, avec un zoom de temps en temps sur un groupe/artiste qui va passer par ici dans peu de temps. »

Bagarre

Bagarre au Temps Machine le 5 novembre

Si vous avez la nostalgie des survêtements Adidas époque «Challenger» et autres «Trois bandes Basic», si vous aimez la trap music vocale genre M.I.A. et la chanson française aux mots qui claquent, Bagarre et son humour pince-sans-rire teinté de mélancolie devraient vous faire jubiler grave.

Même si le kitsch rural élevé au rang d’art underground majeur a déjà été poussé à son extrême par des malades comme Salut C’est Cool, Bagarre décline le concept avec brio (et gomina) dans un univers vidéo minimaliste et carrément arty (genre des clips exclusivement tournés en plans-séquences noir et blanc sur fond blanc).

Sur le plan chorégraphique on est dans une espèce d’anti-Christine and the Queens et côté paroles, on sent assez vite, une fois les premiers rires passés, comme un malaise et une fausse légèreté qui dérangent, ponctués d’invectives carrément tentantes («Claque-le ! Claque-le ! Ce garçon-là/aime les claques») et de termes finalement assez rarement entendus chantés («fard à paupières», «couilles», «ping-pong», «bolide», «bandoulière», «vigile»…).

On a hâte de voir comment cet univers très contrasté, beaucoup plus pop qu’électro, autant Nouvelle Vague que dancefloor, qui suinte autant la sueur, le gin-tonic que le sang, va bien pouvoir se décliner sur scène, visuellement comme musicalement. «Je suis laid/Avale-moi/Tout entier» dit le gentil monsieur qui se défigure au scotch (le ruban adhésif, pas la boisson alcoolisée), pas franchement appétissant tout çà… Une seule chose est certaine au bout du compte : 2016 sera sportswear et grosse chaîne autour du cou pour tout le monde, ou ne sera pas !

> Concert au Temps Machine, jeudi 5 novembre 2015 à 20h30, de 12 à 18 € la soirée (deux autres groupes : Flavien Berger et Paradis) – Réservation en ligne OK.

Le plus de 37° : rapportez-nous des commentaires sur ce concert, nous publierons les meilleurs (pas de photos et encore moins des vidéos SVP, à 37° nous sommes des ardents défenseurs des concerts sans smartphones).

Print Friendly, PDF & Email