Culture

«C’est pas connu, mais c’est vachement bien (ET ça passe à Tours)»

On va bien souvent voir en concert des groupes et des chanteurs qu’on connaît depuis longtemps ou dont on a beaucoup entendu parler à la télé et à la radio. Et si pour une fois, on allait découvrir directement quelqu’un qu’on ne connaît pas sur une scène tourangelle ?

La programmation musicale locale est très riche et diversifiée et on passe bien souvent à côté de belles découvertes. Nous vous proposons notre sélection furieusement subjective, avec un zoom de temps en temps sur un groupe/artiste qui va passer par ici dans peu de temps. »

Malik Djoudi le jeudi 28 septembre 2017 à la boum de rentrée du Temps Machine

Quand on a découvert que le Temps Machine attendait le 28 septembre pour faire sa rentrée, on a d’abord eu envie de les traiter de grosses feignasses (d’ailleurs on l’a vraiment fait, mais sans témoin et dans la plus stricte intimité). Et puis on a regardé la prog du premier trimestre (monstrueuse). Et de plus près, la prog de la soirée de rentrée (fraîche et inattendue). Et son prix. Et on s’est ravisé et on leur a pardonné ces longues «vacances» : aucun doute, pour bosser sur une rentrée comme ça, ils n’ont pas dû avoir le temps de bronzer des masses ni de s’empiffrer de chichis d’une main tout en jouant au hand-spinner de l’autre. Ils ont vraiment dû bosser comme des Lochois (expression récemment attestée) pour nous concocter tout ça.

Bref, on s’est jeté comme des morts de faim sur ces différents artistes proposés, parmi lesquels le voisin Poitevin Malik Djoudi et son électro vocale minimaliste mélancolique et enveloppante, auteur d’un premier album sorti en avril dernier sur le très vénérable label La Souterraine.

Amateurs d’Ephèbe, de François & the Atlas Mounstains et de Paradis, vous allez kiffer à mort. «Un» fait un peu écho environ 25 ans plus tard à «La Fossette» de Dominique A : un hymne à l’épure et à la candeur, tant côté son et composition que côté chant et mots. Malik Djoudi nous rappelle avec grâce qu’il suffit de peu de choses pour rêver un peu et tout oublier : une boucle de guitare, un chœur simple, un mot qu’on n’a pas extirpé du bruit ambiant depuis trop longtemps, un petit tapotement transformé en rythmique, un son de synthé qui donne juste envie d’aimer son prochain.

Le cocktail idéal pour une rentrée en douceur à Joué-lès-Tours.

malik-djoudi

Un degré en plus

> Concert de rentrée du Temps Machine, de 0 à 5 euros, le jeudi 28 septembre 2017 de 17h30 à 2h du matin, avec DBFC, Bambounou, Malik Djoudi, Permis de Reconstruire, Grauss Boutique, VSSVD…

A noter qu’on avait déjà sélectionné DBFC dans cette rubrique il y a deux ans. Ce n’est toujours pas connu, mais c’est toujours aussi vachement bien !

> Découvrez le nouveau site du Temps Machine dès le 4 septembre.

> Le site officiel de Malik Djoudi

Print Friendly, PDF & Email