• CDNT
  • CDNT

Beat Matazz présente « Ma Beatz », un nouvel EP énervé et énergique.

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Un an après la mise sur orbite de son projet solo Beat Matazz, et un premier EP remarqué par la critique et le public, Marco revient dès ce printemps 2016 avec “Ma Beatz”, son deuxième EP, résolument plus énervé et énergique.

Beat Matazz-Pochette EP-Ma Beatz

L’interview :

37° : Salut Marco, quel bilan fais-tu de cette première année d’existence de Beat Matazz ?

Beat Matazz : Le bilan est très positif, c’était une année géniale au niveau du lancement du projet. Je n’aurai jamais pensé que cela allait ouvrir toutes ces portes comme pour les actions culturelles qui permettent de partager ma passion avec pleins de jeunes.

37° : Ton projet est multiple avec des actions culturelles, des lives MPC, des lives “Battle de batteurs”, avec danseurs… Quel est le fil rouge dans tout ça ?

Beat Matazz : L’approche Abstract hip hop électronique est centrale et est toujours présente. Je vois Beat Matazz comme un projet global, tentaculaire où je peux être autant au service d’actions culturelles, au service des danseurs… Je suis très avide de partage avec les autres et ce projet s’y prête énormément.

37° : L’an dernier tu nous expliquais que ce projet solo, tu le pensais également comme quelque-chose pour affirmer ton autonomie et ta professionnalisation.

Beat Matazz : L’idée était en effet d’être un maximum autonome, dans la musique, le mixage, la promo, la communication. J’ai envie d’apprendre à faire et ne pas me contenter d’être juste musicien. Je veux toucher à tous les corps de métier : graphisme, vidéo, promo, communication… J’ai envie de savoir de quoi je parle, même si je m’entoure quand même d’autres personnes comme Le Parasite pour le mixage de cet EP, Antoine Thibaudeau du studio Rumble Sound pour le mastering ou Virginie Beaume pour la communication.

37° : Avais-tu envisagé cet enchaînement si rapide avec le deuxième EP ?

Beat Matazz : Oui je voulais travailler dans le mouvement. Là je pense déjà au troisième pour être un peu moins dans le speed.

37° Comment définirais-tu l’esthétique de ce deuxième EP ?

Beat Matazz : L’esthétique plus assumée et le son mieux défini. J’ai mis le doigt dans une esthétique hip hop un peu torturée qui me plaît. Mais en réalité le processus de création est rarement réfléchi, je ne sais jamais à l’avance vers où je vais, je prends la musique comme elle me vient sur le moment.

La critique Track par track

Le premier EP était un feu d’artifice qui partait dans plusieurs esthétiques et styles différents autour d’un fil rouge celui de l’abstract hip hop. Marco voulait voir le plus large possible avec le risque de ne pas réussir à définir une identité propre et marquée à son projet. Ce deuxième EP est au contraire clairement affirmé avec une esthétique franche et marquée. Un EP clairement plus énergique, agressif même.

  • Ma Beatz :

YouTube video

On entre directement dans un univers de beats affirmé et un flow clairement plus rapide que lors du précédent EP. C’est brut et un peu trituré par la présence de sonorités électro rappelant l’univers du gaming. Nous voilà prévenus, cet EP va nous surprendre.

Le mot de Beat Matazz : “L’idée c’était de raconter ce que sont mes compositions, ce que cela représente. C’et une chanson qui évoque mon expression à travers les beats. Je voulais aussi vraiment que le flow soit affirmé clairement”.

  • Dedicated Inspiration feat Ti Lö :

YouTube video

La chanson la plus funky et dancefloor de l’EP. Les sensations nous poussent vers un imaginaire new-yorkais années 80 avec ce son un peu Soul et ce duo au flow avec Tilö, (alias Laure des Boys In Lilies et Toukan Toukan).

Le mot de Beat Matazz : “L’idée était de raconter comme la création nous inspire, son pouvoir… C’est une chanson qui évoque le passage de la dévotion à la création. Je voulais un peu de sensualité dans le flow vocal aussi”.

  • Tantrum :

YouTube video

Pour ceux qui ont maté la série TV “How I Met Your Mother”. Tantrum c’est une boisson hyper-énergique. Pour ceux qui écouteront cet EP, “Tantrum” sera désormais une chanson hyper-énergique de Beat Matazz. Une chanson tonique et un flow enragé avec une voix déformée, représentant des voix d’esprit nous dit Marco.

Le mot de Beat Matazz : “L’idée c’est d’aborder un thème autour de la folie, la mort, un labyrinthe… C’est pour ça que la voix est travaillée par trois pistes différentes pour donner un côté un peu aliens, fantômes… ”

  • Attack :

YouTube video

Chanson qu’il avait dévoilé l’an dernier et qui a été complètement ré-enregistrée. Un sample de la BO de Mars Attack et le tour est joué. Simple et efficace.

  • The Finger Drumming MPC Beat Tape :

YouTube video

Morceau instumental et le plus expérimental de l’EP avec 4 minutes 15 de tableaux rythmiques et électro hip hop variés qui se succèdent au son de la MPC de Beat Matazz.

Le mot de Beat Matazz : “Il y a une influence expérimentale oui avec des groupes comme Flying Lotus ou Prefuse 73”

Un degré en plus :

> Retrouvez cet EP sur bandcamp

> La page Facebook

> Avis aux amateurs, l’EP sera également tiré à 500 exemplaires en physique.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !