Culture

Aucard de Tours n’aura pas lieu en septembre

En mai dernier, face à l’impossibilité d’organiser le festival début juin, les organisateurs du festival Aucard de Tours avaient laissé la porte entrouverte à une édition du festival en septembre. Finalement face aux multiples incertitudes persistantes de la crise sanitaire du Covid-19, ils préfèrent renoncer à cette édition de rattrapage.

La nouvelle a commencé à circuler dimanche soir sur les réseaux sociaux, Aucard de Tours n’aura finalement pas lieu en 2020. Jusqu’à présent les organisateurs du festival de Radio Béton avaient maintenu la possibilité d’un report du festival du 17 au 20 septembre sur la plaine de la Gloriette. Une édition de rattrapage suite à l’annulation de celle de juin. Malheureusement le prolongement de la crise sanitaire et les incertitudes qui y sont liées, contraint finalement à repousser le rendez-vous avec les artistes et le public en 2021.

« Pendant le confinement on avait annoncé qu’on prendrait une décision début juillet » rappelle Pascal Robert, le président de Béton Production. Et même s’ils ont espéré et attendu le plus longtemps possible, dimanche, la décision d’annuler a dû être prise en Conseil d’Administration de l’association. « On s’est réuni pour voir où on en était, cela devenait urgent de prendre une décision car les groupes étaient en attente et on avait gelé toute l’organisation pour le moment. »

Finalement, en pesant le pour et le contre, le CA de Béton Production s’est retranché vers la solution de sécurité comprend-on. « Il fallait que l’on prenne la décision de commencer à engager les frais, signer les contrats avec les artistes, commencer à lancer la communication… Seulement le risque était trop important, même s’il est aujourd’hui difficilement mesurable » poursuit Pascal Robert.

« Le problème c’est qu’on avait aucune visibilité » explique de son côté Enzo Petillault, salarié de Béton Production et programmateur du festival. Avec la crainte d’une interdiction au dernier moment, c’est donc la prudence qui a prévalu et ce même si la Préfecture s’était montrée plutôt favorable dans un premier temps nous indique-t-on. Seulement les discours actuels sur une recrudescence de l’épidémie, oblige à la prudence : « En annulant maintenant on n’engage pas de frais et cela nous permet d’avoir les moyens de faire le festival en 2021. »  

Reste toujours la possibilité si la situation le permet d’organiser des petits événements en fin d’année, en attendant l’an prochain. « Peut-être, on va dire oui mais, on verra bien comment tout cela va évoluer » explique Pascal Robert qui évoque par contre un soutien aux artistes et techniciens grâce au maintien des subventions annoncé par les différentes collectivités. « Si les subventions sont bien maintenues on les aidera car une annulation de festival c’est autant de cachets en moins pour eux. »

Le rendez-vous est donc pris du 08 au 12 juin 2021.

Print Friendly, PDF & Email