Allotropiques : le nouveau festival polymorphe lancé par le Temps Machine

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Les 03 et 04 février prochain, Le Temps Machine lance la première édition d’Allotropiques, son festival d’hiver. Un événement original mêlant musique, numérique et innovations dans différents lieux de l’agglomération.

15994671_1652007061482169_1264540120610213774_o

Création d’un festival d’hiver et ouverture sur le territoire, voici deux des axes que l’ASSO avait mis en avant dans son dossier de reprise de la délégation du Temps Machine, l’an passé. Deux axes qui avaient séduit les élus de Tour(s) Plus et permis à l’ASSO d’obtenir les clés de la SMAC communautaire. Un peu plus d’un an après s’être installée, Le Temps Machine lance en ce début 2017, la première édition d’Allotropiques, son festival d’hiver.

Un événement voulu comme original, appelé à évoluer et trouver sa place dans le temps et dont cette première édition aura valeur de version Beta-test. Un festival,  mélange de concerts, d’ateliers et de conférences, le tout dans différents lieux de l’agglomération. Ainsi, La Parenthèse, nouvelle salle culturelle de Ballan-Miré, le Prieuré de Saint-Cosme, Mame, Le 37e Parrallèle ou encore le théâtre de l’Ephémère à Saint-Avertin accueilleront cette première édition. Mélange des formes et mélange des lieux donc, avec pour le spectateur des choix cornéliens à faire.

Allotropiques débutera en effet le vendredi 03 février à 19h15 par quatre concerts simultanés dans autant de lieux. Pas facile dès lors de choisir entre The Pirouettes au 37e Parallèle, Balaphonics au Prieuré de Saint-Cosme, Kaviar Special à l’Ecole des Beaux-Arts (site Mame) et Elefent au Théâtre de l’Ephémère.

A Noter que 37° vous fait gagner 2 places pour le concert d’Elefent au Théâtre de l’Ephémère (valeur de la place : 6 euros). Pour tenter votre chance envoyez-nous un mail à [email protected] avant dimanche 29 janvier à 23h59.

Une soirée du vendredi soir qui se poursuivra à Mame par une soirée concerts à partir de 20h15 avec Electric Electric – Olaph Nichte – Olivier de Sagazan : Transfiguration – Buddy Buddah – The Excitements et Gangpol & Mit. Le lendemain, samedi 04 février, la journée débutera à La Parenthèse et à Mame par des moments gratuits autours ateliers sur la pratique des musiques électroniques, sur la création musicale ou sur l’application audioroom. Des conférences sur la dématérialisation de la musique ou sur l’histoire de la musique de jeux vidéos auront également lieu, ainsi qu’un concert pédagogique. Le  Funlab et le repair café seront également présents pendant ces temps voulus comme des moments partagés en phase avec les dynamiques locales.

Le samedi soir, c’est de nouveau à Mame qu’il faudra  se rendre avec la deuxième grosse soirée concerts. Au programme il y aura Smokey Joe & The Kid – Ocean Wisdom – Arat Kilo & Mamani Keita – Les Îlots – Ko Ko Mo – Brisa Roché et Totorro.

Et pour ceux qui se posent la question, Allotropiques signifie : « Qui présente le phénomène d’allotropie. C’est à dire la propriété d’un corps simple ou composé minéral existant sous différentes formes physiques ». Plutôt bien trouvé finalement, pour un festival qui se veut polymorphe.

Un degré en plus :

> Toutes les informations utiles (renseignements et tarifs) sur le site d’Allotropiques

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu