CultureA la une

A Tours, la nouvelle vie artistique de l’ex-CCI

 

Il y a encore quelques mois, Rue Jules Favre, on parlait création d’entreprises, business plan, recrutements ou redéploiement d’activité. Depuis, la Chambre de Commerce et d’Industrie a déménagé dans le quartier des Fontaines et ses anciens locaux se découvrent une nouvelle existence : une partie doit devenir des logements mais le cœur historique du bâtiment se transforme en centre événementiel, notamment pour présenter des expositions. La première d’entre elles vient de débuter.

L’ancien comptoir des secrétaires trône encore dans l’espace d’accueil. A l’étage, on retrouve la même moquette fatiguée dans ce qui était autrefois une salle d’attente, là où Philippe Roussy faisait patienter ses interlocuteurs avant de les faire entrer dans son bureau avec parquet brillant et moulures. Plus de bureaux, plus de chaises. Désormais les espaces sont aérés, réorganisés. La CCI est partie, le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire a pris possession des lieux. Le grand hôtel du commerce de la Rue Jules Favre devient le nouveau site artistique prestigieux du centre-ville de Tours, à proximité du Musée du Compagnonnage, du CCC OD ou d’un autre joyau historique départemental également dévolu à l’art, l’Hôtel Gouin.

4 sites d’exposition à moins de 150m les uns des autres : sacré carrefour autour de la Place Anatole France, sans parler de la galerie à ciel ouvert que le Pont Wilson constitue en été. En transformant la Chambre de Commerce et d’Industrie en pôle événementiel et culturel, le Conseil Départemental complète un parcours artistique déjà bien fourni avec l’ambition d’ouvrir les portes à un maximum de monde. Ainsi, jusqu’au 20 septembre, c’est gratuitement que l’on peut franchir le porche monumental pour participer à la France Design Week, un événement qui réunit 62 designeurs, designeuses, créatrices et créateurs ainsi que des étudiants et des écoles.

Du design régional novateur et prestigieux

L’objectif de cet événement inédit est de rassembler en un même lieu la crème du design ultra-contemporain. Dans ce lieu historique avec cheminées sculptées, lustres, grands tableaux et parquet flottant, la découverte de tabourets colorés, de portières de voitures électriques en matériaux recyclés, de verres en verre soufflé ou de coussins avec Mickey habillé d’un masque de Spiderman c’est au mieux surprenant, potentiellement un peu perturbant.

Piloté par l’agence de design sensoriel tourangelle RCP (impliquée dans la création du tram de Tours et installée aux Deux-Lions), cette France Design Week va s’étendre sur trois semaines et former un pôle de rencontres entre artistes et professionnels, mais aussi avec le grand public qui pourra participer à des conférences sur le Festival des Jzrdins de Chaumont-sur-Loire, le recyclage dans le design… Un atelier est également programmé à 14h le samedi 12 septembre avec ce titre accrocheur : « Et si la Place Jean Jaurès était plus qu’un rond-point ? » Les nouvelles organisations de bureaux (espaces ludiques partagés, coworking) seront également à l’ordre du jour.

Bref, en arpentant la cour, les salles du rez de chaussée et les couloirs, on n’est finalement pas si éloignés de l’ancienne mission de ces locaux où l’on s’affairait à porter l’économie départementale. Dans une transition pas forcément volontaire, France Design Week met en avant des entreprises régionales ou des individus d’ici pas forcément connus du grand public réalisant pourtant des objets que l’on peut avoir sous le nez en permanence (la fameuse portière de voiture d’Eurostyle Systems avec des matériaux recyclés, des nœuds papillon en bois, une table basse, un fauteuil roulant, un canapé vert, des sacs…). A découvrir sur place chaque jour à partir de 14h et jusqu’à 18h.

Print Friendly, PDF & Email