Happy Média

Une exposition qui interroge sur notre rapport au travail au CCC OD

  • Concerts d'Automne
  • Ville de Tours - Mission locale
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

« Variables d’épanouissement », c’est le nom de la nouvelle exposition présente au Centre de Création Contemporaine Olivier Debré (CCC OD). Installée dans la galerie noire, cette exposition collective interroge sur le rapport au travail…

Au sortir d’une année-et-demie de crise sanitaire, de confinements successifs, de télétravail accru… c’est la question du rapport au travail justement que l’équipe du CCC OD propose d’explorer à travers « Variables d’épanouissement », première exposition d’un nouveau cycle appelé à devenir récurrent autour de la notion du travail.

« Nous avons réfléchi à cette notion du travail au moment où nous étions nous même en télétravail » commentent les deux commissaires de l’exposition Marine Rochard et Delphine Masson. Une exposition qui prend place dans la galerie noire au rez-de-chaussée du bâtiment et qui évoque donc le rapport au travail à travers le regard de 15 artistes (Francis Alÿs, Florænt Audoye, Céline Berger, Alain Bernardini, Danilo Correale, Adelita Husni Bey, Ariane Loze, Leonard Qylafi, Romana Schmalisch & Robert Schlicht, Louise Siffert, Cally Spooner, Mladen Stilinović, Pilvi Takala, Thomas Tudoux) répartis en 4 grands chapitres d’un parcours global qui invite à la réflexion autour de la promiscuité de plus en plus accrue entre vie personnelle et vie professionnelle.

L’exposition qui fait la part belle à l’outil vidéo à travers de nombreux films en boucle, propose ainsi de s’interroger d’abord à la perméabilité entre vie professionnelle et vie personnelle, puis aborde la notion de résistance passive comme le sommeil, la paresse, le jeu. Le 3e chapitre évoque le management et l’injonction au bonheur de plus en plus forte avec l’essor de la psychologie positive et ses dérivés dans le monde de l’entreprise, notamment tertiaire, avant que le parcours n’amène à un dernier chapitre ouvrant sur l’avenir pour s’interroger sur comment le travail peut être réinventé pour des moments futurs meilleurs ?

Loin d’être une simple critique, « Variables d’épanouissement » aborde ainsi la construction d’une notion du travail qui a évolué, parfois de façon paradoxale, bouleversant l’intime de chacun et nos rapports à l’autre, avec ses codes, ses us et coutumes et surtout son ambiguïté…

Un degré en plus :

« Variables d’épanouissement » à voir jusqu’au 02 janvier 2022. A noter qu’en complément, une programmation est associée à l’exposition avec la diffusion les vendredis, samedis et dimanches à 16h du long métrage « Labour Power Plant » de Romana Schmalisch et Robert Schlicht dans l’auditorium.

  • Concerts d'Automne
  • Ville de Tours - Mission locale

Le samedi 25 septembre à 15h se tiendra une conférence performée d’Arsène Juteau « Histoire rêvée de la paresse ». Le samedi 09 octobre à 15h, Florent Audoye présentera « Performaence ultra libérale : Travail et rire. Danse de l’administration ». Le même jour à 16h30, aura lieu la performance de Ségolène Thuillart « Evasion d’intérieur ». Toutes ces performances sont accessibles après inscription sur [email protected]

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
37 sport

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !