A la uneCulture

« Tours, Portraits d’une ville » : Le livre qui explique comment Tours est devenue ce qu’elle est

Avec « Tours, Portraits d’une ville », les Tourangeaux Cédric Delaunay et Mathieu Cossu, publient un livre de référence sur l’histoire de Tours. A découvrir absolument

Passionnant, c’est le premier mot qui nous vient à l’esprit, au moment d’attaquer la chronique du livre « Tours, portraits d’une ville » de Cédric Delaunay et Mathieu Cossu, paru aux Editions Sutton.

De la Caesarodunum antique, à la double ville médiévale, le regroupement dans une seule enceinte créant « la bonne ville de Tours », les transformations de l’ère moderne, jusqu’au début du XXe siècle… Cédric Delaunay et Mathieu Cossu, par ailleurs professeurs d’histoire-géographie au lycée Descartes, traversent les différentes époques qui ont façonné la ville de Tours entre périodes florissantes et celles de repli.

Les deux auteurs livrent non seulement un beau livre, dense, retraçant la riche histoire de la ville de Tours à travers son urbanisme général, mais aussi à travers les formes d’habitats, les quartiers et leurs évolutions… Le livre s’intéresse ainsi à différentes échelles, qu’elles soient spatiales, temporelles ou sociales, rendant ainsi à la ville son visage multiple.

Un ouvrage qui tire par ailleurs une originalité certaine, grâce au parti pris de s’affranchir des illustrations classiques pour privilégier des reconstitutions de la ville à travers des dessins réalisés par Mathieu Cossu lui-même. Des dessins précis et qui permettent de s’imaginer à quoi ressemblait Tours aux différentes périodes mentionnées. Cédric Delaunay tient de son côté avec ce livre, un deuxième ouvrage de référence après celui sur l’univers de Games of Thrones à travers le prisme de l’Histoire en 2018 qui avait connu un beau succès. L’auteur y livre d’ailleurs une petite référence page 73.

Les questions de pouvoirs ne sont d’ailleurs pas absentes, car elles ont contribué à confectionner la ville que l’on connait aujourd’hui. Le dire revient à enfoncer une porte ouverte, pourtant alors que chaque projet urbanistique connaît son lot de boucliers sous couvert de conservatisme, ce livre rappelle qu’une ville est constamment en mutation, loin d’être figée.

Un livre qui aurait mérité une plus belle sortie. Prévue à l’origine au printemps, elle fut une première fois reportée pour l’automne tout en étant associée à une série d’évènements comme une exposition à l’Hôtel de Ville de Tours. Manque de chance, le deuxième confinement est passé par là. Le livre lui a pu être sorti néanmoins et il est disponible (tarif 25 euros) en click and collect dans toutes les bonnes librairies (ainsi que sur le site des Editions Sutton). A l’approche de Noël, il fera l’objet d’un excellent cadeau permettant de (re) découvrir Tours sous un regard neuf.

Print Friendly, PDF & Email