A la uneCulture

« Scalaires » de Vivien Roubaud : Une exposition qui se joue de l’air

 

Avec « Scalaires », l’artiste Vivien Roubaud investit la Nef du Centre de Création Contemporaine Olivier Debré et ses dimensions impressionnantes pour proposer une exposition pleine de douceur.

Une voile fine qui se tend et se détend, qui agite ses mouvements sans que l’on comprenne pourquoi ni comment. C’est l’effet désiré par Vivien Roubaud, artiste de 34 ans, auteur de « Scalaire », la nouvelle exposition visible dans la Nef du CCC OD. Une exposition visible jusqu’au 22 novembre.

Ce qui anime Vivien Roubaud, c’est la récupération d’objets et d’appareils d’ordinaire hors d’usage, mais qu’il s’attache à retravailler pour leur donner une deuxième vie. Pour «  Scalaires », l’artiste résident à Bruxelles s’est notamment attaché à travailler la toile de chantier. Le bricoleur qu’il est dans l’âme a trouvé une deuxième vie à ces toiles tirées et attirées par des câbles reliés à des moteurs issus de pièces de récupération (moteurs et moyeux de vélos, compresseurs de climatisations automobiles, châssis de scooter…) qui donnent le tempo et l’allure de l’exposition grâce à des commandes informatiques préprogrammées.

Une exposition où le vide a autant son importance que le plein et la matière dont elle est faite explique l’artiste. La toile de 160 m² au total (4 bâches de 40 m² reliées entre elles) se mue ainsi au fil de l’air qui se prend sous son déploiement, Chaque instant, chaque minute est différente car la toile volant au-dessus de nos têtes et venant caresser les cheveux prend inextricablement des formes différentes et uniques.

Fantomatique pour certains, aspect de méduse pour d’autres, chacun fera son imaginaire. L’aspect de vague est évident par moments, le bruit créé par le mouvement de la toile, rappelant d’ailleurs un bruit marin apaisant.

Un degré en plus :

« Scalaires » de Vivien Roubaud, à voir au CCC OD jusqu’au 22 novembre. Infos pratiques et renseignements sur https://www.cccod.fr

Print Friendly, PDF & Email