A la uneCulture

Samedi 23 novembre : la journée la plus littéraire de l’année à Tours

Depuis la disparition brutale du Chapiteau du Livre de Saint-Cyr-sur-Loire il y a deux ans, il manquait un grand événement littéraire généraliste dans l’agglomération tourangelle. Un vide abyssal, alors même que l’on rappelle dès que possible les liens entre l’Indre-et-Loire et quelques-unes des plumes les plus célèbres de la littérature française. L’affront s’apprête à être réparé samedi 23 novembre avec l’organisation du 1er Salon du Livre de Tours dans les locaux de l’Opéra. Mais pas que. Le même jour on inaugurera la 4e édition du salon Polar sur Loire et la nouvelle œuvre pérenne en hommage à Honoré de Balzac, né Rue Nationale.

Monique Lefaucheur ne veut pas trop revenir sur le passé mais difficile de ne pas y faire référence. Présidente de l’association Livres en Loire, c’est notamment elle qui s’active pour mettre sur pied le 1er Salon du Livre de Tours ce samedi 23 novembre au Grand Théâtre. Une première dans cette ville et dans ce lieu mais cette femme n’en est pas du tout à son coup d’essai : le Chapiteau du Livre de Saint-Cyr-sur-Loire c’était déjà elle, avant que cette grande fête de la littérature printanière ne disparaisse du calendrier de la commune pour cause de désaccords avec la municipalité.

Il y a forcément des regrets car l’événement attirait de très nombreux noms connus au niveau national, en plus des talents locaux. Au total 250 stands de dédicaces en un week-end, et des milliers de curieux. Avec 130 membres dont une trentaine de bénévoles actifs, l’association Livres en Loire en fait fi et repart d’une page presque blanche. Ainsi, cette journée littéraire automnale vient à la suite de plusieurs autres manifestations, en l’occurrence une demi-douzaine de rencontres littéraires et une dictée populaire sur laquelle on s’était arraché les cheveux en début d’année.

Une trentaine de plumes à rencontrer toute la journée

« Notre but c’est de faire un salon du livre populaire et qualitatif » explique Monique Lefaucheur également à l’origine du salon dédié aux plumes ligériennes sur la commune d’Azay-le-Rideau (2e édition programmée les 16 et 17 mai 2020). Grâce à de bons rapports conservés avec de grandes maisons d’éditions comme Albin Michel, Fayard ou Michel Lafont, cette bénévole passionnée de littérature et son équipe ont obtenu la venue d’une trentaine d’auteur.e.s… La marraine de l’événement s’appelle Lorraine Fouchet, l’Académicien Jean-Marie Rouart a été choisi comme invité d’honneur, et des références comme Alexis Michalik (l’auteur de la pièce Edmond aux 5 Molière), Katherine Pancol, Patrice Duhamel ou Maud Tabachnik ont confirmé leur venue.

« L’Opéra de Tours est un lieu emblématique des arts. D’habitude il est dédié à la musique, pas forcément à la littérature. Nous voulions donc introduire cet art dans ce bâtiment historique, en y créant un événement gratuit pour faire venir le plus grand nombre de personnes. »

Pour cette première élaborée exclusivement avec des sponsors privés, Monique Lefaucheur et Livres en Loire voient grand : « Nous espérons 5 000 visiteurs », estimation qui tient compte de l’approche des fêtes de fin d’année ce qui pourrait encourager pas mal de monde à acquérir un livre puis le faire dédicacer dans le but d’offrir un cadeau personnalisé sous le sapin le 24 décembre au soir (ou le 25 au matin, si vous préférez).

« Nous faisons venir des auteurs de romans, mais aussi de livres jeunesse » poursuit l’organisatrice. Des livres pour enfants à découvrir dès l’entrée dans le péristyle du Grand Théâtre avant de grimper le grand escalier pour rejoindre le reste des invités. Des rencontres auront également lieu sur la scène toute la journée comme une lecture à deux voix d’Agnès Ledig et Pierre Rochefort. On attendra également la remise du 1er prix Honoré de Balzac qui devait déterminer un lauréat parmi 6 livres « se rapprochant de l’esprit de La Comédie Humaine (la grande œuvre de l’auteur tourangeau qui aurait eu 220 ans cette année). » D’ailleurs, coïncidence, la mairie de Tours a choisi cette même journée du 23 novembre pour présenter officiellement une œuvre en hommage à Balzac dans les Jardins de la Préfecture, à savoir 5 statues représentant des personnages de La Comédie Humaine mais avec les traits de Tourangelles et de Tourangeaux.


Un degré en plus :

Salon ouvert de 10h30 à 19h à l’Opéra le 23 novembre. Quant à la prochaine Dictée de Tours pour Tous elle est prévue le 18 janvier 2020.

Et en même temps…

Le 23 novembre c’est aussi le jour du salon Polar sur Loire qui a pris ses quartiers Salle Ockeghem depuis 2016. Ses organisateurs ont choisi cette date dès le début, et se retrouvent aujourd’hui face à face avec le Salon du Livre de l’Opéra. C’est comme ça, c’est dommage… » pointe l’un de ses créateurs, l’auteur tourangeau Denis Soubieux qui refuse néanmoins de parler de concurrence : « On voit ça sereinement. »

Lors de ses trois premières éditions Polar sur Loire n’a cessé d’affirmer son identité : un salon 100% polar, 100% ligérien. Il y a un public pour ça : « Notre libraire vend en moyenne pour 4 000€ de livres. Pour un petit salon avec 22 auteurs, c’est très raisonnable. » 22 auteurs, c’est encore le total de plumes attendu pour cette cuvée 2019. Un rapport avec « 22, v’la les flics ! » ? Plutôt avec la place disponible Salle Ockeghem… On pourra citer Catherine Lison-Croze, Claudine Chollet, Jean-Paul Robert, Monique Debruxelles… Dans la liste, un tiers de nouvelles têtes. Et surtout beaucoup de nouveautés sur les tables.

L’entrée sera gratuite et à 15h il y aura un échange autour des liens entre polars et actualité. Le détail sur le site signature-touraine.fr.

Print Friendly, PDF & Email