A la unePolitique

Plan climat et aides aux entreprises : deux symboles forts de la nouvelle politique de la Métropole

Le conseil métropolitain s’est tenu ce jeudi 1er octobre avec notamment deux mesures importantes adoptées : l’élaboration d’un plan climat et des aides aux entreprises. Deux délibérations qui à elles seules ont montré qu’un nouveau vent soufflait bien sur l’intercommunalité tourangelle.

C’est un retour qui n’était pas prévu, pourtant le Conseil de la Métropole s’est tenu ce jeudi 1er octobre salle Jean Germain, l’espace habituel qui reçoit l’assemblée territoriale, mais devenu trop étroit en raison de l’élargissement du nombre d’élus de 55 à 87 suite aux dernières élections municipales.

Si des travaux sont engagés, ils n’ont pas pu se faire cet été, et le Conseil Métropolitain était sensé se déplacer durant les deux prochaines années. Après Mame, cette séance devait ainsi se tenir à Ballan-Miré, mais la salle retenue s’est avérée finalement trop petite. C’est donc presque en dernière minute que le repli s’est fait dans la salle de l’Hôtel Métropolitain (Mame accueillant actuellement les Assises du Journalisme) avec ses contraintes comme l’impossibilité pour tous les élus de siéger. Conséquence, une dizaine d’entre eux n’ont pu assister à ce conseil et ont distribué leur pouvoir à leurs collègues. Une situation guère satisfaisante, si bien que Wilfried Schwartz, le président de Tours Métropole a émis le souhait de retourner à Mame dès la prochaine séance en novembre prochain.

Le plan climat enfin sur les rails

Au-delà des questions de logistique et d’organisation, ce conseil métropolitain fut riche avec des débats fournis, notamment sur deux points dont le lancement de la démarche d’un plan climat, cher au nouveau maire de Tours, Emmanuel Denis. Un plan climat, obligatoire depuis 2017 mais dont la Métropole ne s’était pas encore dotée.

Ce Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), son nom officiel constitue un document-cadre fixant la politique énergétique et climatique de la collectivité. Si ce plan reste pour l’heure à l’état d’intention, ce que n’a pas manqué de faire remarquer Christophe Bouchet, l’ancien maire de Tours, jamais avare d’une petite pique à son successeur, Emmanuel Denis entend donc se montrer volontariste avec un plan prévu sur 3 ans : entre le diagnostic, le choix de la stratégie, du programme d’actions et sa mise en place.

Pour Emmanuel Denis, il ne faut plus tergiverser, mais avoir une politique d’actions ambitieuses comme la réduction des déchets enfouis (ceux non recyclés) à diviser de moitié d’ici 4 ans. Parlant d’un « langage de vérité », Emmanuel Denis évoque une « marche énorme il faut le dire, mais il faut s’en donner les moyens. »

Pour aller plus loin lire notre article sur le plan Climat sur Info Tours

La question de subventions aux entreprises créé des oppositions

L’autre point qui a soulevé des débats c’est l’instauration d’une aide directe aux entreprises. Une mesure voulue et soutenue par le maire de Ballan-Miré, Thierry Chailloux. Ce dernier, vice-président à l’économie solidaire et sociale et à l’innovation, partage les compétences économiques avec son homologue de Joué-lès-Tours, Frédéric Augis, vice-président en charge des parcs d’activités économiques.

Thierry Chailloux a donc présenté sa mesure, celle de débloquer 1 million d’euros sur deux exercices financiers (2020 et 2021) pour aider les entreprises réalisant moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires par an. Les entreprises aidées pourront recevoir entre 1000 et 5000 euros d’aides (de subventions) après étude de leur dossier sur deux types de financements : un soutien aux investissements et une aide à la trésorerie.

Une mesure qui n’a pas convaincu tout le monde, à commencer par Philippe Briand et Thibault Coulon qui ont à tour de rôle pris la parole pour faire part de leur scepticisme.

« Je vais m’abstenir sur cette proposition car la Métropole ne peut pas entrer dans tous les domaines et notamment ceux qui ne sont pas de sa vocation » s’est ainsi exprimé l’ancien président de Tours Métropole, argumentant sur le fait que la Métropole avait déjà fait beaucoup depuis le début de la crise.

De son côté Thibault Coulon a évoqué une « mesure inadaptée » et « pas concertée » au regard du fait que la commission économie n’était pas encore installée. Sur le fonds, l’élu de Tours, ancien vice-président en charge de l’économie a évoqué plusieurs manques comme l’absence d’effet leviers d’une telle mesure ou encore une mesure trop générale alors que selon lui il aurait fallu « faire une analyse par filières pour commencer. »  Finalement, la mesure est adoptée par 38 voix favorables, 1 contre mais aussi 47 abstentions. Des abstentions en guise d’avertissement pour l’élu ballanais, justifiaient certains élus à l’issue du conseil. Un message envoyé également par les élus de droite qui montrent avec ce vote défavorable qu’ils ont initié, qu’il faudra compter sur eux dans ce mandat. Malgré tout, ces deux mesures en rupture avec les mandats précédents montrent bien que les équilibres politiques de la Métropole ont bougé.


Un degré en plus : Cathy Savourey finalement présidente du SMAT

La semaine passée, Benoist Pierre avait été élu à la surprise générale face à Cathy Savourey, président du Syndicat Mixte de l’Agglomération Tourangelle qui regroupe trois intercommunalités (Tours Métropole, la communauté de communes Touraine Vallée de l’Indre et la communauté de communes Touraine-Est Vallées) et qui gère notamment le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale), un document capital pour la politique urbanistique. Un choix qui avait créé un certain malaise.

Finalement, retournement de situation, puisque les services préfectoraux ont signifié aux membres du SMAT que le vote n’était pas bon. Si Benoist Pierre avait bien recueilli le plus de voix au 2e tour, en revanche Cathy Savourey avait obtenu la majorité dès le premier tour (les bulletins nuls et abstentions avaient été comptés dans un premier temps). Un imbroglio à la suite duquel Benoist Pierre a démissionné de sa fonction de président pour laisser la place à l’élue tourangelle…

Print Friendly, PDF & Email