Pari réussi pour « Santa Barbalzac »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Un cadre bucolique en bords de Cher, trois concerts par soir, une ambiance détendue, Béton Production organisait « Santa Barbalzac » la semaine dernière, afin de compenser l’annulation du festival Aucard de Tours en juin dernier, et le public était au rendez-vous…

IMG_6487

Monter un événement à la mi-août en Touraine n’est jamais une mince affaire, la période étant généralement la plus calme de l’année. Peu importe, c’est à cette date là que l’équipe de Béton Production avait décidé d’organiser « Santa Barbalzac », un mini-festival sur 5 jours, sur l’île Balzac. Ce n’est pas la première fois que la radio associative tourangelle choisissait ce moment de l’année pour organiser un événement. En 2016, déjà, après l’annulation du festival pour cause de Gloriette inondée, elle avait montée « Aucard is not Dead », un événement de soutien, sur l’île Aucard. Une réussite à l’époque avec un public venu nombreux soutenir le festival trentenaire.

Les Colboc ont assuré des happenings dans la foule pendant les 5 jours

Rebelote donc cette année avec ce « Santa Barbalzac » qui a fait quasiment le plein chaque jour avec environ 1000 personnes par soirée. Une belle réussite dans une ambiance festive et avec beaucoup de sourires et la joie de retrouver les concerts pour la première fois depuis de très longs mois pour certains.  En plein mois d’août, Béton a réussi son pari donc, et l’équipe organisatrice entourée de ses fidèles bénévoles se montrait ravie également de l’événement. « Cela faisait deux ans qu’on n’avait rien organisé, ça fait plaisir de s’y remettre enfin » témoignait Enzo Petillault, le programmateur du festival. Un événement qui donne d’ailleurs des envies à ce dernier, puisqu’il se verrait bien à l’avenir organiser justement un deuxième petit festival en complément d’Aucard au mois d’août, persuadé qu’il y a une demande de la part du public resté en Touraine… S’il est trop tôt pour dire si cela se fera ou pas, la réussite de « Santa Barbalzac » a dû le conforter dans son idée.

Parmi les gros moments de cette édition notons le concert de Gargantua jeudi soir, salué par tous pour l’ambiance déployée. Citons encore ce dimanche Grauss Boutique, Rubin Steiner et Deliii & Koro qui ont clôturé le festival de la plus belle des manières face à un public reconnaissant.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu