• La Gloriette
  • AZG
  • La Gloriette
  • AZG

On fait le bilan : une saison si frustrante pour le sport tourangeau

Facebook
Twitter
Email

Il faut dire les choses comme elles sont : à quelques exceptions près (comme le foot américain de Tours qui cartonne, ou le hand de Saint-Cyr qui est en bonne place dans sa poule de N1), le karma n’était pas avec les grands clubs sportifs tourangeaux cette année. Malgré des matchs pépites, c’est un goût amer qui prédomine au moment d’achever les différents championnats. On ne peut pas dire que tout est raté mais force est de constater qu’à l’heure de conclure, les différentes équipes locales ont été fort démunies.

Volley : un TVB en mode Poulidor

Après une saison 2020-2021 décevante qui a vu Tours se faire éliminer de la course au titre de champion de France dès les quarts de finale de play-offs, le club avait à cœur de reprendre des couleurs. Son recrutement avait donné le ton, notamment avec l’arrivée du champion olympique français Kevin Tillie. Grenon n’a pas été déçue : dès les premiers matchs de Ligue A, l’équipe impressionne par son talent collectif et sa capacité à jouer ensemble. Les succès s’enchaînent, même contre les cadors, et même à l’extérieur.

Le TVB fait un parcours exemplaire en coupe d’Europe CEV et atteint la finale. C’est là que la malédiction commence : défaite. Alors on se dit qu’il reste la Coupe de France et le championnat. Tours survole tellement tout au niveau national qu’il n’y a pas de raison que ça coince… Sauf qu’en face Chaumont et Montpellier haussent leur niveau de jeu. Les premiers nous ont battus d’un coup sec en finale de la Coupe de France tandis que les seconds ont réussi à battre le TVB en finale du championnat. Trois finales disputées, trois finales perdues.

En 2021-2022 Tours a été l’éternel second. La fable du Lièvre et la tortue s’est adaptée au volley. Il a tout de même excellé dans beaucoup de domaines et peut s’appuyer sur ces atouts pour repartir de plus belle dès la rentrée. On est curieux de voir ce qu’une machine TVB de ce genre peut faire en Ligue des Champions. Il faudra néanmoins faire sans Kevin Tillie, qui a annoncé son départ.

Basket : un TMB en yo-yo

Les dirigeants du basket tourangeau ne s’en étaient jamais cachés : leur objectif de la saison c’était le maintien en Pro B, division tout juste atteinte après plusieurs années dans le haut de tableau de Nationale 1. Enfin de retour au 2e niveau français, Tours commence par impressionner. Le tout jeune Tours Métropole Basket qui remplace l’Union Tours Basket Métropole caracole en tête du classement et s’offre des succès de prestige dont un contre Nancy, qui a fini 1er du championnat à l’issue de la saison.

Quand on a vu ça, on s’est dit que ce TMB là pouvait aller chercher les play-offs. Puis il s’est écroulé, payant cher son affolante incapacité à garder un bon rythme sur 40 minutes. Chahuté par les reports de matchs en cascade pendant la vague Covid hivernale, le club a commencé à perdre en série, y compris à domicile. Des défaites souvent frustrantes car à l’issue de matchs très serrés. Des ratés que Tours paye en fin de saison, se retrouvant dans une lutte pour le maintien avec une demi-douzaine d’équipes. Puis 4 au même nombre de succès à l’issue de la dernière journée. A ce petit jeu-là ce sont les hommes de Pierre Tavano qui s’inclinent et repartent d’où ils sont venus, en N1.

Cet aller-retour est décevant et on sait déjà que le TMB aura à batailler pour repartir de l’avant, car la concurrence sera rude. Il va notamment devoir se construire un sérieux collectif qui a pu lui faire défaut cette saison.

Handball : un CTHB qui toussote

Pour la première fois de leur histoire, les handballeuses de Chambray-lès-Tours ont disputé une coupe d’Europe. Après s’être brillamment sorties du tour préliminaire de qualifications, elles n’ont pas réussi à s’extraire d’une poule relevée dans laquelle elles ont montré de belles choses, perdant plusieurs matchs à pas grand-chose. Un scénario qui s’est également produit en championnat, les Tourangelles peinant à relever les défis contre leurs clubs rivaux dans la course à l’Europe. Résultat : malgré également un beau parcours en Coupe de France (élimination en demi-finale), le CTHB ne termine pas dans le top 5 national (il devrait finir 6e ou 7e à l’issue des deux dernières journées) et va devoir se reconstruire avec le départ de son coach pour Nantes.

Hockey : des Remparts seulement solides sur la fin

C’est peu dire que les hockeyeurs tourangeaux se sont fait peur cette saison. Partis avec un handicap de points en début de saison (toujours pour sanctions administratives), ils ont fait l’année entière dans le bas de tableau, avec d’inquiétantes séries de défaites. Heureusement les quelques succès glanés ont été suffisants pour les remotiver à l’heure d’attaquer les play-downs de fin de saison. Tours a survolé ce championnat de mal classés et méritait sans doute mieux.

Tennis de table :

La 4S Tours cherche à monter en Pro A mais le niveau demeure très relevé, en est pour preuve la défaite 3-0 contre le leader Thorigné qui place les Tourangeaux à bonne distance de la première place à l’approche de la fin de saison. Chez les Jocondiennes, une double défaite contre Poitiers en entame des play-offs du championnat Pro Dames a brisé les rêves européens du club.

Foot :

Le Tours FC a cartonné cette saison, validant sa montée à 4 journées de la fin de saison. Mais c’est en Régional 1. Le 6e niveau national. C’est donc ailleurs qu’il faut regarder… Et l’attention se porte sur 2 clubs qui peuvent faire de l’ombre aux Ciel et Noir : le FCOT de Ballan-Miré qui annonce clairement son ambition de monter en National 2 et le Joué FCT rebaptisé FC Tours Joué Métropole avec l’arrivée de l’ancien joueur désormais consultant télé Omar Da Fonseca. Pas le bienvenu au TFC (la justice a refusé son offre de reprise), il s’investit quand même dans le foot métropolitain, avec le soutien du président de l’agglo (tandis que les élus boudent le club historique de la ville centre).

Même si les Jocondiens luttent pour leur maintien pour l’instant, on peut imaginer qu’il y aura des rivalités dans le futur pour savoir qui prendra le leadership du foot départemental…

Facebook
Twitter
Email
  • Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !