A la unePolitique

[Municipales à Tours] Lancement de campagne pour la liste conduite par Emmanuel Denis

Les sourires étaient de rigueur samedi dernier au 10 avenue Maginot. 10 jours après avoir annoncé partir aux élections en leur nom propre, malgré plusieurs semaines de discussions et négociations avec les autres organisations de gauche, les membres du collectif des Cogitations Citoyennes lançaient officiellement leur campagne à travers l’inauguration de leur local.

cette fois c’est lancé donc, Les Cogitations Citoyennes, mouvement initié par Emmanuel Denis il y a deux ans et demi, entament officiellement leur campagne. Et s’ils partent sous leur propre nom, « Pour Demain, Tours 2020 », ils entendent bien réussir à rassembler pour créer une dynamique solide à gauche. Paradoxal alors qu’ils ont décidé d’arrêter les discussions avec les autres forces de gauche en vue d’une liste commune et paritaire ? Non assurent plusieurs membres du collectif, expliquant que les réunions « tournaient en rond » autour « de logiques d’appareils dont ils ne veulent plus. » Ces logiques d’appareils, ce sont les places sur la liste. A ce niveau, les membres de « Pour Demain, Tours 2020 » sont clairs : ils ont désigné dès la fin de l’été leurs deux têtes de liste : Emmanuel Denis et Cathy Savourey (en photo), les seuls à leurs yeux capables de créer le rassemblement pour remporter la mairie.

Outre, ces questions de liste, ajoutons que les discussions autour du programme bloquaient également avec d’autres organisations.

Vers un rassemblement sous leur nom ?

Ils ont donc décidé de partir de leur côté et de se lancer officiellement dans la campagne, sans plus attendre. Une fois cette étape franchie, reste le plus dur, réussir malgré tout à créer un rassemblement, même partiel sous la bannière « Pour Demain, Tours 2020 ». La semaine dernière, « En Avant Tours » avait lors d’une conférence de presse fait un pas, pour l’instant sans suite. « Nous n’avons pas eu de discussions avec eux à ce sujet et avons appris leurs conditions par voie de presse » affirme Philippe Geiger, membre du collectif.  Cela ne veut pas dire que les deux collectifs ne réussiront pas à s’entendre pour partir ensemble, même si plus les semaines passent, plus ce sera difficile, chacun s’avançant dans sa propre campagne.

Malgré tout, « Pour Demain, Tours 2020 » paraît aujourd’hui être le collectif le plus à même de réaliser un rassemblement sous son nom et cela a déjà commencé. Après « Ensemble 37 ! », « Pour Demain, Tours 2020 » a en effet vu le ralliement de Génération.s, le mouvement créé par Benoit Hamon, ou encore de militants de la France Insoumise, qui appellent aujourd’hui tous les Insoumis à les rejoindre dans cette démarche. Autant de mouvements et de militants, précédemment proches ou faisant part de « C’est au Tour(s) du Peuple » qui se voit ainsi réduit, alors même que ses membres doivent lancer leur propre campagne cette semaine.

Pour Fanny Puel, « d’Ensemble 37 ! », le rassemblement avec « Pour Demain, Tours 2020 » n’est pas un hasard : « il y avait des liens naturels avec les Cogitations Citoyennes » explique-t-elle en citant « l’idée d’une refondation basée sur une unité politique et une dynamique citoyenne autour des questions d’urgence climatique et sociale. » Et tous de croire, grâce à la dynamique créée, en l’élargissement du rassemblement dans les prochaines semaines. Cela pourrait provenir des communistes tourangeaux, les adhérents du PCF devant se prononcer dans les prochains jours sur le choix du ralliement qu’ils feront.

Autant d’éléments qui font dire à Cathy Savourey que « le rassemblement continue de se faire mais il était urgent de lancer la campagne ». C’est désormais chose faite. Reste maintenant à convaincre les électeurs que la démarche portée pourra être transformée en une gestion efficace de la ville pour les six années du prochain mandat. Il leur reste trois mois pour cela.

Print Friendly, PDF & Email