• CDNT
  • CDNT

L’Établissement public Loire garde un oeil vigilant sur les digues

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Avec la montée des eaux et le froid, la Loire a fait l’objet de toutes les attentions en ce début février 2021. L’EP Loire et les élus locaux ont gardé un œil vigilant notamment sur les digues, d’autant que l’État va cesser de les gérer dès 2024, d’où la nécessaire anticipation de cette situation intégrant notamment la formation des agents locaux concernés.

Pour l’Établissement public Loire (voir encadré) la fin d’année et les premiers mois de la nouvelle sont synonyme de saison des crues avec des risques d’inondations mais aussi de rupture de digues. Le bassin de la Loire est particulièrement concerné puisqu’il compte 900 km de digues tout au long de son parcours. Des ouvrages anciens, souvent mal connus et parfois peu entretenus.

Il est prévu que ceux de l’État soient transférés progressivement  aux EPCI (Établissements publics de coopération intercommunale). Ils le seront totalement en 2024. Ainsi, l’EP Loire accompagne les collectivités dans l’organisation de cette gestion future, en mutualisation à l’échelle de l’ensemble du bassin fluvial. De plus, il assure depuis l’été 2019 la gestion pour le compte d’EPCI de plus de 50 km de digues non domaniales en Loire aval, bientôt de plus de 20 km sur l’axe Cher. Il intervient également depuis l’été dernier sur un linéaire d’une douzaine de kilomètres dans le département d’Indre-et-Loire.

Sophie Deschamps

Lire la suite sur MagCentre

photo : Vincent Leroux

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !