• CDNT
  • CDNT

Les Vins de Chinon cultivent leur appellation culturelle avec Les Nourritures Elémentaires

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Le festival « Les Nourritures Elémentaires » revient à Chinon du 04 au 07 novembre prochain. Cet événement, lancé en 2015 avec l’ambition « d’être un évènement simple mais intelligent autour de l’appellation Chinon », entend cette année s’intéresser au thèmes des jeux.

Entre un festival nommé « Les Nourritures Elémentaires » consacré et centré autour de l’œuvre de Rabelais, figure tutélaire du Chinonais, écrivain et humaniste reconnu du XVIe siècle et le thème des jeux, le lien ne semble à première vue pas évident. Il l’est pourtant pour Mathilde Boulo-Dutour, la créatrice de ce festival ainsi que pour le Syndicat des Vins de Chinon, co-organisateur de l’événement : « Il n’y a pas moins de 174 jeux cités au chapitre XXII de Gargantua ! Rabelais se singularise par une activité ludique abondante qui sertit les jeux linguistiques de toute sorte. » « Rabelais aime jouer avec son lecteur » poursuit Mathilde Boulo-Dutour qui voit à travers ce thème 2021, l’occasion d’interroger les époques.

Pour cette 6e édition des Nourritures Elémentaires, le public pourra ainsi retrouver des conférences et rencontres autour du jeu chez Rabelais, mais aussi sur le jeu aujourd’hui sous ses différentes formes y compris vidéo, sur le jeu philosophique également… Sans oublier le lien avec le territoire, avec par exemple une conférence autour du Jeu de Paume, alors même que Chinon possède un des trois dernières salles du jeu de Paume du XVIe siècle existantes encore en France (Une salle qui est d’ailleurs actuellement en rénovation), ou encore l’intégration de la Devinière, la Maison de Rabelais qui fête en 2021 ses 70 ans d’ouverture au public (pour plus d’un million de visiteurs en cumulé).

Le territoire est essentiel chez Rabelais et pour ce festival qui entend justement le promouvoir : « Les Nourritures Elémentaires sont une invitation à découvrir des lieux et les vignerons » explique de son côté Fabrice Gasnier le président du Syndicat des Vins de Chinon. Car oui, les Nourritures Elémentaires sont un événement porté par cette structure afin de mettre en avant les 160 domaines qui constituent la célèbre appellation viticole qui renforce avec ce festival son image d’appellation culturelle également.

Un festival culturel, intellectuel mais festif

Mais attention, ne voyez pas « Les Nourritures Elémentaires » comme un événement érudit et élitiste, au contraire, les organisateurs insistent sur l’aspect festif revendiqué et un certain hédonisme que n’aurait renié Rabelais justement.

La soirée d’ouverture le jeudi 04 novembre au Caves Painctes sera ainsi placée sous le signe de l’humour et des dégustations, avec notamment les contre-visites loufoques de Jérôme Poulain de la Compagnie Joseph K.

Le lendemain, à l’Eco-musée du Véron, les jeux de cartes de Gargantua seront à l’honneur pour une conférence de Gwenaël Beuchet. Citons encore, le parcours cavistes ce même vendredi 05 novembre à partir de 19h dans le centre-ville de Chinon ou la conférence déjantée du Cabaret Philosophique (Salle Olivier Debré à Chinon, le 05 novembre à 20h30).

Comme chaque année, le temps fort se tiendra le samedi soir (06 novembre) aux Caves Painctes, pour le traditionnel banquet géant (seul événement payant du festival, tarif 40 euros) qui sera l’occasion d’une carte blanche du duo de DJ performeurs Véronique Hubert et Franck Lamy sur le thème « Les Inapproprié.e.s ».

Avec un tel programme, les organisateurs espèrent faire au moins aussi bien qu’en 2019, année de la dernière édition, où ils avaient attiré près de 1600 personnes sur l’ensemble du festival.

Un degré en plus : Les infos et le programme complet sur  https://www.lesnourritureselementaires.fr/

Photo : Les Nourritures Elémentaires – édition 2019 – (c) Les Nourritures Elémentaires

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !