A la uneCulture

Les Années Joué prennent leurs quartiers d’été

Le festival d’Art de Rue qui se tient traditionnellement le premier week-end de juin à Joué-lès-Tours, n’a pas pu se tenir pour la deuxième année consécutive en 2021. Sur fonds de Covid toujours présent, la ville organisatrice de l’événement a préféré ne pas prendre de risques et annuler le rendez-vous festif qui attire d’ordinaire entre 40 000 et 50 000 personnes sur un week-end.

Un nouveau rendez-vous manqué qui n’a pas entamé la motivation de l’équipe organisatrice et notamment le programmateur Olivier Catin. Ainsi après avoir proposé en 2020 quelques petites formes d’art de rue dans les quartiers jocondiens, ce dernier a monté avec son équipe une mini-édition pour le mois de juillet nommée « L’été des Années Joué ».

Pendant 10 jours dès ce jeudi, le festival se déploiera ainsi dans 7 quartiers de la ville de Joué-lès-Tours avec chaque jour plusieurs spectacles. Les spectacles seront ainsi accueillis au lac des Bretonnières, sur les places François-Mitterrand et du Marché, au parc de la Rabière, à la Vallée Violette, l’Alouette ou encore sur le plateau du gymnase de Beaulieu. « Nous avons choisi des lieux balisés, où l’on peut contrôler la jauge » explique Olivier Catin. L’ensemble des spectacles est gratuit, mais les jauges sont ainsi limitées entre 300 et 500 personnes selon les représentations, il est donc conseillé de venir tôt.

Au total c’est 20 compagnies qui seront présentes en ville jusqu’au 18 juillet : des locales comme la Compagnie du Coin, Adhok, Escale, Samba do Zoé… mais aussi des pointures nationales comme Les Urbaindigènes, Annibal et ses Eléphants ou encore Générik Vapeur.

Cette compagnie marseillaise, très réputée dans le monde des arts de rue présentera « La Deuche Joyeuse – Opéra de parvis » :

LA DEUCHE JOYEUSE – Opéra de parvis [Teaser] from Générik Vapeur on Vimeo.

Programmation complète sur www.anneesjoue.fr