• CDNT
  • CDNT

Le collectif Le Poulpe : 8 artistes et une ambition commune

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Le collectif Le Poulpe présentera son spectacle « Good Girl (là-dessus, on est tous d’accord) », au lancement de la saison culturelle de Saint-Pierre-des-Corps ce vendredi 26 novembre.

Le Poulpe c’est un collectif de théâtre né en 2017 et regroupant 8 Tourangelles et Tourangeaux (Cécile Carbonel, Jules Jacquet, Quentin Mabit, Louise Maurice, Delphine Meilland, Laurène Nouvellon, Nicolas Spina et Maude Terrier) qui se sont connus au Conservatoire de Tours. Un collectif qui commence à se faire un nom dans le milieu du théâtre régional, grâce à des propositions fortes, qui ne laissent généralement pas indifférents. C’est en tout cas une des volontés des membres. Tous ont une formation de comédiens, mais touchent à toutes les facettes de la vie de la structure. « Le collectif est né de notre envie de jouer tous ensemble, mais aussi de vouloir faire nous même les choses. On s’est beaucoup questionné au départ sur le sens de la démarche de collectif, car il y avait forcément une sorte de démarche engagée avec l’envie et travailler dans une forme de souplesse, d’équité et d’horizontalité » expliquent ainsi Maude Terrier et Nicolas Spina qui nous reçoivent dans les bureaux du collectif, rue Jolivet à Tours. Une présence ici qui n’est pas liée au hasard, le collectif étant soutenu par « Les Filles de Jolivet » dont les bureaux se trouvent à l’étage du même bâtiment et dont le rôle est d’accompagner justement les structures culturelles.

« Notre démarche est collégiale y compris dans le développement des projets » poursuivent-ils, tout en précisant « pour la création cela se fait de manière plus indépendante. Il y a parfois des créations à 8, parfois de façon plus individuelle. Il n’y a pas d’ingérence artistique en fait, mais un véritable accompagnement collectif aux différents projets. »

« Nos spectacles sont tous différents, y compris dans les formes, mais on retrouve une sorte de patte commune avec quelque chose de très contemporain ». « Good Girl (là-dessus, on est tous d’accord) » est un parfait résumé et exemple de ces propos. « On voulait travailler sur le phénomène du fait-divers et sur ce qu’il raconte sur notre société avec son aspect voyeurisme, le besoin chez l’opinion publique de trouver le coupable, l’accaparation publique du drame… »  Avec ce spectacle Le Poulpe s’engage ainsi sur le terrain d’un fait-divers aux Etats-Unis, celui du meurtre irrésolu de JonBenét Ramsey, mini-miss de 6 ans retrouvée morte dans le sous-sol de sa maison en décembre 1996.

« En partant d’une histoire vraie cela permet d’interroger sur la représentation de la vérité » explique Maude et Nicolas qui avec leurs compagnons de scène réussissent à traiter le sujet avec des codes narratifs drôles et imagés pour en faire un spectacle sous forme de tableaux qui ne laissera pas le spectateur indifférent.

C’est à voir ce vendredi 26 novembre à partir de 19h30. Infos ici : https://saintpierredescorps.fr/actualites-agenda/ouverture-de-saison-theatre-good-girl-la-dessus-est-tous-d-accord

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !