• Syndicat Mobilités
  • CDNT
  • Syndicat Mobilités
  • CDNT

La jeunesse et l’économie : priorités du nouveau mandat de François Bonneau

PUSA
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

 Réélu à la présidence de la Région Centre-Val de Loire au début de l’été, François Bonneau lance son nouveau mandat en cette rentrée de septembre et fixe comme priorités la jeunesse et le développement économique.

Dès le mois de novembre, François Bonneau veut ainsi organiser des Etats Généraux de la jeunesse dans la région, suivis d’Etats Généraux du développement économique mais aussi de schémas directifs sur l’enseignement supérieur, l’aménagement du territoire ou encore la formation… Au programme ces prochains mois, bilans et concertation pour préparer l’avenir. La Région va aussi organiser dès l’automne – en novembre – des états généraux de la jeunesse et de l’économie, qui l’aideront à tracer sa feuille de route.

Si tout ceci peut paraître un peu abscons pour le quidam, François Bonneau martèle que c’est bien directement lié aux territoires (au pluriel) et au quotidien des habitants. Le président réélu évoque ainsi des « changements de paradigmes » liés à la crise, que la région doit prendre en compte pour ne pas rater le train en marche. « On voit qu’avec la crise que nous avons vécue, parler de nouvelle économie ce n’est pas du pipeau, il y a de nouveaux modes de productions et des visions nouvelles qui tendent à des relocalisations » évoque-t-il ainsi en insistant sur le rôle des collectivités dans l’accompagnement de cette recomposition de l’économie : « Notre rôle premier outre les aides c’est de permettre la création d’écosystèmes qui fonctionnent » indique-t-il ainsi en prenant exemple sur le domaine de la pharmacologie très présente en région.

Une démarche volontariste donc, et en ce sens François Bonneau salue d’ailleurs les choix faits par le gouvernement depuis un an et demi et notamment « l’abandon du dogme de l’équilibre budgétaire ». Un choix fait également par sa précédente majorité, même si cela a conduit à un endettement plus important et une capacité de désendettement de la région qui est passée de 3 à 9 ans. « C’était nécessaire » juge-t-il.

Ce volontarisme assumé, François Bonneau veut le maintenir à l’avenir comme dans le domaine de la santé, où il maintient son objectif d’ouvrir 120 maisons de santé avec des médecins salariés et ce même si la région peine à trouver des médecins candidats (Une vingtaine à ce jour ont été employés). C’est le cas également pour les formations universitaires où la région appuie la demande de l’Université de Tours d’ouvrir une faculté d’Odontologie à la rentrée 2022 avec un objectif de 60 dentistes formés par an.

(Article lu 1 fois, 1 lectures aujourd'hui)
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous pourriez aussi aimer

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

FILBLEU