A la uneCulture

Isabelle Reiher, nouvelle directrice du CCC OD : « J’arrive avec un regard neuf »

Isabelle Reiher prendra la suite d’Alain Julien-Laferrière, en devenant la nouvelle directrice du Centre de Création Contemporaine Olivier Debré à partir de décembre prochain. Nous l’avons rencontrée lors de son passage en Touraine et sur son futur lieu de travail cette semaine.

Pouvez-vous présenter votre parcours professionnel ?

Isabelle Reiher : Je suis née à Montréal au Québec, je suis en France depuis 22 ans maintenant. Dernièrement, je dirigeais ces 9 dernières années un centre d’art à Marseille, Le centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques (Cirva). C’est un centre d’art spécifique centré sur la matière du verre avec des ateliers de techniques de productions tenus par des maîtres verriers. Les expositions organisées par le CIRVA avaient un lien avec cela, je faisais venir des artistes avec le but de faire dialoguer leur travail avec cette matière du verre. Auparavant j’ai été directrice-adjointe du Parc Saint-Léger près de Nevers en Bourgogne.

Pourquoi avez-vous postulé au poste de directrice du CCC OD ?

Isabelle Reiher : Je connaissais le travail d’Alain Julien-Laferrière. C’est un lieu qui est très regardé en France et qui a une belle réputation. Quand j’ai su qu’un poste était ouvert, j’ai postulé car je sentais qu’il était temps dans mon travail de changer. J’aime me renouveler dans mon travail d’accompagnement des artistes et de transmission au public.

Vous allez succéder à Alain Julien-Lafferrière, un directeur emblématique puisque fondateur du CCC OD. Cela rend la mission particulière ?

Isabelle Reiher : C’est quelque-chose que je connais puisqu’au CIRVA j’avais déjà pris la suite de la directrice historique qui avait fondé le centre d’art. La transition se fait en douceur, avec Alain Julien-Laferrière on met en place une sorte de tuilage pour assurer la continuité. J’arrive avec un regard neuf sur le CCC OD mais j’ai conscience que c’est un formidable outil pour la région.

Pour vous, quelle est la place du CCC OD ?

Isabelle Reiher : Pour moi le CCC OD doit être une vitrine sur l’ailleurs tout en étant en relation avec son territoire. C’est comme un ami que l’on aime fréquenter parce qu’il nous ouvre sur l’extérieur. L’art contemporain doit ouvrir sur l’extérieur. Je veux une programmation qui surprenne, avec une prise de risque, mais qui ne doit pas intimider mais enrichir.

Quels seront les axes du projet que vous souhaitez porter ?

Isabelle Reiher : Le projet que je veux porter à deux grandes directions. La première c’est de regarder la création contemporaine de façon internationale. J’aimerai que le CCC OD montre des artistes internationaux peu connus en France, que ce soit un lieu de découvertes avec une programmation de qualité. L’international est vraiment le pivot de ce projet. Le deuxième axe c’est Olivier Debré. C’est une des missions du centre, revoir son œuvre à l’aune de l’art contemporain. Je veux montrer l’œuvre d’Olivier Debré via le regard d’artistes contemporains. On prépare une exposition pour le centenaire de sa naissance en 2020 dans ce sens-là. Je veux également mettre en place des cycles de réflexion sur l’art. Le premier concernera le théâtre de l’art.

Print Friendly, PDF & Email