• Syndicat Mobilités
  • CDNT
  • Syndicat Mobilités
  • CDNT

In bed with Nello : le cabaret évolue et change de lieu

PUSA
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Aussi connu que la place Plumereau, Nello est un monument tourangeau, un personnage exubérant qui a fait l’histoire de nombreuses soirées tourangelles, depuis 27 ans qu’il tient son cabaret rue Auguste Chevallier. Une adresse qui va changer dès la rentrée.

Le monde du cabaret est encore un de ces rares espaces de la société où l’on tombe le(s) masque(s), et ce largement avant la crise sanitaire. Une ambiance unique faisant de cet endroit un lieu essentiel de joie et de liberté. Charles Aznavour la chantait dans “Comme ils disent”, Nello le personnifie depuis des décennies, traversant avec facilité les frontières sociales, jouant son identité pour mieux révéler celle des autres. Cet immigré portugais né en Angola a fait de Tours sa terre d’accueil dès 1981, et de son cabaret un haut lieu de la nuit tourangelle où les normes s’effacent. Chez Nello, on passe du culturel à la fête, de l’émotion au rire, du public à l’intime. Un cabaret à l’origine de mille rencontres impromptues ou incongrues.

DSC_6213

La revue de Nello

DSCF5647

Fabrice au maquillage

A ceux qui ne connaissent pas le personnage, il passerait presque inaperçu. Aussi discret dans la vie qu’exubérant sur scène, c’est un homme généreux, émotionnel, tactile, sincère. Si son vrai métier est la nuit, qu’il exerce travesti, il se transforme le jour en chef d’entreprise avisé, véritable homme de réseau, très à l’aise dans une grande variété de cercles tourangeaux. Depuis plusieurs années, il a entrepris de dépoussiérer le cabaret en se réinventant et bousculant les codes. Discret sur son âge mais n’ayant pas encore atteint celui de l’année érotique, il profite de cette relative jeunesse pour passer à la vitesse supérieure et se projeter dans l’avenir. Le cabaret change de lieu, et se déplace au 9 Rue du Docteur Herpin, à deux pas de la gare et en face du groupe immobilier Citya, dont le président Philippe Briand (également maire de Saint-Cyr-sur-Loire, vice-président de Tours Métropole) est un intime. Un espace plus grand, une salle plus accessible car proche de la gare. Il y a encore beaucoup de tâches à réaliser sur ces murs blancs, mais “le travail ne lui fait pas peur, il est un peu décorateur” si l’on veut reprendre les mots de la chanson. L’enseigne s’appellera désormais “Chez Nello la belle vie”. “Même si je suis quelqu’un de prudent, j’aime les défis. C’est aussi un rêve de créer un lieu qui me ressemble et qui me permet de faire autre chose que du cabaret” indique celui qui va mener la revue.

Quand on lui demande comment il envisage l’avenir, les idées fusent :

On garde le cabaret, mais on va également proposer du café-théâtre, du music-hall, du dancing le dimanche, et s’ouvrir aux concerts pour des artistes à qui on souhaite donner une visibilité. On a tout doublé : la surface, le nombre de places, cela nous donne beaucoup plus de possibilités. J’aimerai avoir des invités VIP sur scène, en particulier ceux que j’ai vu commencer chez moi et qui sont maintenant très connus”.

DSC_0437

L’ancien cabaret rue Auguste Chevallier

DSCF5903

Olivier avant d’entrer sur scène

En innovant, en se diversifiant, Nello veut continuer à faire briller les yeux de celles et ceux qui veulent rêver le temps d’une soirée. Et ce n’est pas le seul : citons le tout neuf cabaret Ovation à Saint-Pierre-des-Corps, qui mise sur les nouvelles technologies ou l’établissement Extravagance, à Notre-Dame-d’Oé, qui veut inviter de son côté à l’évasion. Une concurrence saine que semble apprécier Nello, sûr de son projet.

L’essentiel n’est pourtant pas à chercher dans les mètres carrés supplémentaires, mais plutôt dans ce projet de transmission que Nello reconnaît à demi-mot : mettre en œuvre l’évolution du cabaret pour qu’il perdure lorsqu’il ôtera une dernière fois “ses cils et ses cheveux, tel un clown malheureux”, dixit le grand Charles. Préparer d’ici une dizaine d’années les autres à reprendre le flambeau pour continuer à diffuser cet esprit cabaret si particulier.

Cette nouvelle aventure se fait avec toute son équipe de fidèles, qu’ils soient sur scène comme Fabrice, Olivier, Vincent, Juan, Anne Laure, et Audrey ou dans l’ombre comme Frédéric, Maria, Catherine ou encore Frédo alias chouchou. Tous ces proches, sans qui Nello ne serait que Manuel Dente, vont pouvoir bénéficier de meilleures conditions pour concevoir et réaliser ces nouveaux projets.

DSCF5757

Nello à nu

Crise sanitaire oblige, “Chez Nello la belle vie” ouvrira en septembre, en commençant par 3 jours de portes ouvertes, et permettra à chacun de découvrir cet univers de paillettes, où maquillages extravagants et tenues fantasques ne sont là que pour mieux cacher la sincérité des artistes qui créent chaque soir des moments uniques pour un public bientôt renouvelé.

(Article lu 1 fois, 1 lectures aujourd'hui)
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous pourriez aussi aimer

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

FILBLEU