• Vitiloire
  • Vitiloire

[HistLoire] Le Monstre de la place du Grand Marché

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

HistLoire, c’est une chronique régulière sur 37° où nous vous proposons un petit focus sur un pan d’histoire tourangelle.

A partir de ce lundi 17 janvier 2022, le Monstre de la place du Grand Marché va quitter le paysage tourangeau pour quelques mois. Le temps de se refaire une beauté et un toilettage dans les règles de l’art au sein des ateliers de la ville de Tours. Cette rénovation, s’inscrit dans le cadre de la refonte de la place du Grand Marché et qui conduira à étendre l’espace sans voitures du Vieux-Tours. Dès l’été 2022, la rue Bretonneau, la rue Châteauneuf et donc la place du Grand Marché seront ainsi entièrement piétonnes.

Lire notre article sur Info Tours sur la rénovation complète de la Place du Grand Marché

« On se retrouve place du Monstre ? », cette phrase nombre de Tourangeaux en ont fait un gimmick pour se donner rendez-vous. Un signe de l’appropriation de cette sculpture monumentale, œuvre de Xavier Veilhan, inaugurée en novembre 2004. Mais si aujourd’hui, le monstre est devenu un emblème de la ville, à ses origines, il en était tout autre. Critiqué par certains pour sa modernité, admiré par d’autres pour son audace, ses 4,40m de haut n’ont pas laissé indifférent.

Son origine remonte à la volonté de commerçants du quartier, soucieux de donner une identité à une place qui était alors surtout réservée au stationnement. Avec l’objectif de créer un point central, grâce à une œuvre artistique pour façonner une identité à cette place, les commerçants ont fait appel à l’association Eternal Network, spécialisée dans l’intégration artistique dans l’espace public.

Le choix de l’artiste de porte alors sur le Lyonnais Xavier Veilhan qui souhaite renouveler avec cette commande la tradition de la statuaire publique monumentale. En s’inspirant de l’histoire médiévale du quartier, il imagine un personnage fantastique, une figure générique capable de susciter autant qu’accueillir les projections imaginaires de chacun. Et si elle interpelle c’est parce que l’œuvre est résolument contemporaine, bien que son auteur ait souhaité s’inspirer des figures héraldiques, présentes sur le blason des cités au Moyen-Age. La statue fait ainsi écho au passé médiéval de la place dont elle est désormais devenue un emblème.

18 ans après son inauguration, incontestablement, le Monstre a trouvé sa place et est devenue la figure du quartier. La rénovation de la place en secteur piéton lui redonnera encore une dimension supplémentaire. Pourtant pour certains, il reste décrié et certaines voix s’élèvent toujours et préféreraient un retour de la fontaine de Beaune-Semblançay, installée face aux ruines de l’hôtel du même nom près de la rue Nationale.

Place du Grand Marché fin XIXe siècle

Au XIXe siècle, cette fontaine se tenait en effet sur la place du Grand Marché. Installée ici en 1820 elle permettait aux commerçants de s’approvisionner en eau sur le marché. Elle y est restée jusqu’en 1958 où elle a retrouvé sa place d’origine face à l’hôtel détruit lors des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. Une fontaine qui a été malheureusement vandalisée en 2013…

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !