Guinguette de Tours : une saison 2023 dans l’attente du renouveau

Facebook
Twitter
Email

Ce mercredi 3 mai c’est l’ouverture du site principal de Tours-sur-Loire, la guinguette située juste au pied du Pont Wilson. Une 20e saison qui s’étendra jusqu’au 30 septembre et qui débute alors que la mairie est en train de finaliser le choix de la structure qui exploitera le site pour 6 ans à partir de 2024 : soit le consortium actuel Kwanti / Le Petit Monde… soit Kréa, structure créée par les deux coprésidents de L’ASSO qui pilote le festival Terres du Son. Un contexte particulier mais qui n’empêche pas de profiter de nouveautés.

15 containers de matériel déménagés d’un hangar de La Riche vers les bords de Loire : c’est ça la guinguette de Tours. Depuis mi-mars, ses équipes montent les bars, scènes et terrasses qui vont donner vie aux rives du fleuve jusqu’à fin septembre. 5 mois complets d’activités pour le site principal qui prolonge son ouverture jusqu’au 30 septembre, et 3 mois et demi au minimum pour La Plage qui occupera la rive nord du 12 mai au 3 septembre Quai du Portillon. De son côté Chez Dupont ouvre du 5 mai au 17 septembre sous la bibliothèque tandis que Le Foudre lancera sa saison le 11 mai pour une fermeture le 16 septembre.

Etendue petit à petit ces 8 dernières années, la guinguette de Tours ne cesse d’attirer les foules. La Centrale affiche souvent complet les jours de grand soleil ou d’événement porteur, sachant qu’on y trouve près de 300 places assises + 100 au restaurant (cette année, on pourra réserver sa table en ligne pour manger). La promesse d’un business rentable qui a incité de nouveaux concurrents à challenger Kwanti et Le Petit Monde en répondant à l’appel d’offres de la mairie pour les 6 prochaines années. Attendue avant la fin du mois de mai, la décision finale bousculera quoi qu’il arrive le paysage actuel, la Ville ayant revu la liste de ses exigences.

Mais dès cette année de petites choses évoluent. Par exemple Le Foudre se voit équipé d’une nouvelle scène montée sur pilotis. La Centrale dispose elle de deux balcons pour boire un verre avec vue sur le fleuve, tandis que le bar du bas (L’Embarcabière) s’est agrandi pour atteindre une cinquantaine de place… avec même la création d’une table-balançoire. « On ne peut pas amortir de gros investissements sur 5 mois mais on ne peut pas s’empêcher de faire quelques améliorations » commente Laetitia, arrivée dans l’équipe dès les débuts et présente en continu depuis 2009.

Un nouveau coordinateur pour la programmation

Tours-sur-Loire c’est une grosse cinquantaine de personnes réparties entre le bar, la technique ou la programmation culturelle + une équipe de bénévoles. Parmi les nouvelles têtes 2023 : Matthieu Poupinel, coordinateur de la programmation au sein du Petit Monde. Auparavant directeur adjoint du centre de la marionnette d’Amiens, il a rejoint Tours il y a trois mois : « Là où je travaillais, il y avait un vrai projet de territoire pour créer des temps forts collectifs avec les habitants et les artistes, des espaces où les gens se retrouvent. C’est quelque chose qui m’intéresse depuis le début et c’est aussi ce qu’on veut faire ici » nous explique-t-il.

Particulièrement dense, la programmation culturelle de la guinguette de Tours a été imaginée en bonne partie avant l’arrivée de Matthieu. « Deux commissions de bénévoles y travaillent : une axée sur la programmation et l’autre qu’on appelle la commission atmosphérique, qui travaille sur l’ambiance et sur les soirées Petit Monde. » Il s’agit par exemple de la fameuse soirée Ringuette calée en septembre cette année, mais aussi d’une soirée de l’Absurde, un Bal de Venise ou encore un nouveau Bal des Animaux monté avec La Rabouilleuse – Ecole de Loire, basée à Rochecorbon.

Une série de nouveautés dans la programmation

« Pour Tours-sur-Loire on travaille avec une vingtaine de partenaires » rappelle Laetitia, qui cite par exemple Les Tontons Filmeurs pour les soirées de cinéma en plein air. C’est aussi une kyrielle d’acteurs culturels à qui les organisateurs laissent carte blanche pour apporter leur propre style au bord de la Loire. En 2023, la plus dense a été confiée au Bateau Ivre qui animera Le Foudre du mois de mai jusqu’à fin juillet. En travaux pour aménager son balcon, et bien moins fréquentée aux beaux jours, la salle culturelle de la Rue Edouard Vaillant cherchait un ponton extérieur pour diffuser son style avec les lueurs du soleil couchant. Radio Béton, Touraine Afrique ou la Cie Phénix (hip hop) font également partie des structures établissant leurs propres événements sur le site de la guinguette.

Les puristes ne risquent pas la désorientation : musique, danse, art de rue ou ateliers pour enfants resteront d’actualité. Chez Dupont poursuivra sa programmation à dominante électro. Le Foudre axera la sienne sur les découvertes et les artistes locaux. La Plage sera plus dans la détente, en tout cas sans musique amplifiée. La Principale accueillera des boums pour enfants chaque mercredi à 17h, après les ateliers de loisirs créatifs. « Le stock de costumes a été reconstitué » annonce Laetitia pour les amatrices et amateurs de déguisements. Les dégustations de vins du mardi sont supprimées… mais remplacées par des marchés de producteurs locaux et vignerons chaque lundi (leur nom : Comptoirs de Loire).

Un fil rouge autour de la Loire

A la carte, la liste des vins change « car on fait une nouvelle dégustation d’échantillons chaque année » mais la philosophie des boissons reste la même (axée sur le local). Le restaurant Chez Ta Mère entame sa deuxième saison, toujours avec la chef Séverine aux commandes. Il y aura des ateliers apprentissage de langues étrangères chaque semaine, des apéros-danse… « Notre objectif c’est de favoriser la rencontre » glissent Matthieu et Laetitia. Cela devrait notamment se faire avec le développement d’un « fil rouge de programmation » autour de la Loire « qu’on espère développer sur plusieurs années ». Un premier événement aura lieu dès le mois de mai avec la 2e édition de 20 Mille Lieues sous la Loire qui accueillera par exemple un concert dessiné du groupe tourangeau Grande.

L’éducation à l’environnement et les événements solidaires restent d’ailleurs dans l’ADN du lieu avec par exemple l’accueil de la Semaine des Fiertés en juin ou de la manifestation Handi Festif en cours de saison. Pour suivre l’actualité : www.guinguettedupetitmonde.com ou la page Facebook de Tours-sur-Loire.

Facebook
Twitter
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !