A la unePhotos

[En images] Visages masqués…

 

Depuis le début de la crise sanitaire, on n’a jamais autant entendu parler d’eux. Jugés « indispensables », leur quotidien a d’un coup était mis sous le feu des projecteurs pour différentes raisons. Soignants, mais aussi caissières, éboueurs ou encore chauffeurs de bus… de nombreux articles leur ont été consacrés, mettant en avant leurs conditions de travail, leurs rémunérations, leurs dévouements aussi. Symboles de cette crise et du maintien de la société face à la pandémie, nous les avons croisés depuis plus de six semaines au fil de nos reportages. Des visages derrière des masques, premiers de cordée, pour reprendre une expression connotée depuis son utilisation par Emmanuel Macron. C’était bien avant cette crise, c’était dans un autre contexte, mais elle prend depuis mi-mars une autre signification et un autre symbole. Portraits de visages en première ligne face à la crise.


Pharmacienne à Tours – Mars 2020 (c) Pascal Montagne

Soignant au Centre Covid à Tours – Avril 2020 (c) Delphine Nivelet

Soignante au CHU de Tours – Mars 2020 (c) Pascal Montagne

Auxiliaire de vie à Tours – Avril 2020

CHU de Tours – Mars 2020 (c) Pascal Montagne

Caissière à Tours – Mars 2020 (c) Pascal Montagne

Résidence de l’Orangerie à Tours – avril 2020 (c) Delphine Nivelet

Epicier à Tours – Avril 2020 (c) Pascal Montagne

Eboueurs à Tours – Avril 2020 (c) Pascal Montagne

Soignante au Centre Covid à Tours-Nord – Avril 2020 (c) Delphine Nivelet
Print Friendly, PDF & Email