Happy Média

[EN IMAGES] La Loire a donné de la voix le temps d’un week-end

  • Concerts d'Automne
  • Ville de Tours - Mission locale
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Ecouter le fleuve, lui donner la parole : c’était l’objectif affiché des premières Assemblées de Loire organisées à Tours pendant 4 jours. Un événement à la fois revendicatif, social et culturel. On y était et on vous raconte.

Une image ce dimanche à Tours, pas très loin du Pont Mirabeau… On jette des cailloux à l’eau. Pas pour faire des ricochets mais pour les remettre à l’endroit qu’ils ont quitté il y a quelques dizaines d’années. Ces petits bouts de roche proviennent d’un immeuble démoli du Sanitas. Et avant ils étaient dans la Loire. Les voilà de retour dans le fleuve. Action anecdotique mais symbolique, parce qu’on sait bien que le milieu du bâtiment est très consommateur de ressources naturelles.

Mieux exploiter le monde qui nous entoure. Le faire de façon réfléchie et durable. C’était l’enjeu des Assemblée de Loire de Tours premières du nom. Une sorte de festival, en tout cas un conglomérat d’événements sur les rives pour inciter Tourangelles et Tourangeaux à passer le plus de temps possible au bord de l’eau pour en capter les bienfaits. Ne pas seulement utiliser la Loire mais la valoriser. Aller au-delà du triptyque habituel balade-verre en terrasse-session plage.

t

On a donc vu des installations originales, du funambulisme à la tyrolienne en passant par les bateaux habillés de pyrotechnie ou une session sieste en musique. Tout ça dans un lieu habituel pour flâner en bordure de fleuve (la guinguette) mais aussi sur un site plus inattendu, et donc plus sauvage (du côté du Pont Mirabeau et du rond-point des Français Libres). C’est là, sur ce deuxième site, que l’on s’est assis en cercle les pieds dans l’eau ou que l’on a testé la fameuse tyrolienne.

Un week-end populaire, familial, même si le public a parfois été surpris, déconcerté par certaines propositions (en particulier vendredi soir). La suite s’écrira dans les prochaines années, avec le rêve de voir naître un Parlement de Loire pour personnifier encore plus le fleuve, mais aussi de créer encore plus de relations entre artistes, mariniers, badauds…

  • Concerts d'Automne
  • Ville de Tours - Mission locale

Les photos du week-end par Claire Vinson :

Et la vidéo du spectacle « Les Passagers du Fleuve » par Viki Kefalea

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
37 sport

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !