Dans le Vieux-Tours, la librairie Bédélire a pris un nouveau départ

Facebook
Twitter
Email

La boutique fait partie des magasins historiques de Tours : en 2023, Bédélire fêtera ses 30 ans d’existence. Cette longévité est rare dans le domaine du commerce, d’autant plus que l’entreprise compte 5 salariés pour une surface relativement réduite. Une équipe qui vient de s’associer pour transformer la structure en SCOP (société coopérative). 37 degrés est parti à sa rencontre…

On peut aussi bien y trouver le dernier Lucky Luke que des mangas ou les derniers tomes d’auteurs/autrices de Touraine. Bédélire c’est entre 8 et 12 000 références de BD au cœur de la partie pavée de la Rue du Commerce, à deux pas de la Place Plumereau. Un magasin-institution créé il y a presque trois décennies et qui entame un nouveau format après le départ de ses propriétaires historiques pour cause de retraite. Les 5 salariés ont choisi de reprendre la boutique et d’en faire une société coopérative (SCOP), structure où chacune et chacun a le même poids dans les décisions.

« C’est un projet que l’on a entamé avec les fondateurs Brigitte et Grégoire et qui ne s’est pas fait par hasard. Il nous correspond humainement » explique Olivier, en poste depuis 4 ans. A ses côtés on trouve Jérémy (pilier de la boutique car présent depuis 17 ans), Thomas (engagé il y a 13 ans), Morgane (à sa tâche depuis 5 ans) et Manon (la dernière arrivée il y a un an et demi). Leur défi consiste à maintenir le dynamisme de la plus vieille librairie 100% BD de Tours, entité qui vit « à la fois d’un public très fidèle mais qui se renouvelle, par exemple avec la création de notre rayon féministe pendant la crise Covid ou la création du Pass Culture pour les jeunes. C’est une entreprise en très bonne santé financière avec une entité forte, un magasin que l’on fait découvrir à la famille ou aux amis qui visitent la ville » précise Olivier.

Une fête le 5 novembre

« Pour les clients, la SCOP ne change rien » insiste le libraire. On garde donc l’ambiance de vaisseau Nautilus avec décor boisé ou la diversité de choix, « parfois pointus ou à contre-courant de ce qui se fait ailleurs » sans oublier un catalogue événementiel varié, en particulier autour de la sélection du rayon féminisme et genre. « On va par exemple participer au festival Désir Désirs début 2023 en organisant presque un festival dans le festival » souligne Morgane, la plus investie dans ce projet et fière de voir l’essor qu’a pu prendre une telle initiative :

« On a vite vu l’essor éditorial des publications féministes vers 2018-2019. Plus je découvrais ce genre de lecture, plus ça me touchait et je me rendais compte qu’il fallait conseiller ces bouquins-là. On a je pense le plus grand rayon féministe de Tours. Même à Paris ou ailleurs je n’en ai pas vu comme ça. Il y a de plus en plus de demandes, ou de compliments. Cela intéresse par exemple des personnes lectrices de BD qui commencent à s’intéresser à ces problématiques. »

Un focus qui s’inscrit dans une tendance globale : la BD se fait de plus en plus politique. « Bien qu’on sorte d’années électorales, plus ça va, plus on voit de BD reportages » pointe ainsi Morgane. « C’est intéressant et même si une librairie est principalement vue comme un commerce ‘de gauche’ on propose des ouvrages pour tous les bords politiques » dit encore l’associée de Bédélire. Même les mangas, si populaires chez les plus jeunes, suivent le mouvement de la société avec, par exemple, une publication récente autour d’une femme harcelée dans son entreprise ou l’évolution des dessins (avec de moins en moins de combattantes court-vêtues, en particulier).

Ce samedi 5 novembre, Bédélire célébrera sa transformation en SCOP lors d’une grande soirée musicale et dessinée au Bateau Ivre Rue Edouard Vaillant, avec des performances totalement inédites. L’événement est à prix libre.

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !