Covid en Touraine : la culture et le sport victimes collatérales d’Omicron

Facebook
Twitter
Email

Toujours pas de bonnes nouvelles à l’horizon pour la culture… La 5e vague de la pandémie de Covid-19 marquée par une flambée de cas avec l’émergence du variant Omicron a incité le gouvernement à décréter de nouvelles restrictions sanitaires en vigueur depuis début janvier. Pendant trois semaines, les concerts debout sont interdits en complément de la fermeture des boîtes de nuit renouvelée après son annonce en fin d’automne.

Ces mesures sont censées prendre fin le 23 janvier. Est-ce que ce sera vraiment le cas ? Beaucoup en doutent… Et certains choisissent de prendre les devants. Au cas où. Ainsi, Le Temps Machine de Joué-lès-Tours annonce ce mardi l’annulation de l’édition 2022 du festival Allotropiques prévu début février en la justifiant ainsi :

« Jouons franc-jeu : cela fait une semaine que nous posons 1000 questions en diagonale pour tenter d’articuler des hypothèses qui permettraient un maintien du festival dans des conditions qui ne le dénaturent pas. L’organisation d’un festival, de concerts, d’un projet culturel, nécessitent des mois de préparation, implique des centaines de personnes et des dizaines de milliers d’euros. En l’absence de règles claires pour les semaines à venir, nous ne souhaitons pas jouer à la roulette russe cette fois-ci. »

La salle jocondienne, qui a également annulé le concert de Philémone prévu ce mois-ci, annonce que tous les billets seront remboursés. Il est vrai que pour elle, organiser plusieurs jours de concerts sans savoir si elle pourrait ouvrir ses bars (assurant une bonne part des recettes) est périlleuse. Pareil pour l’impression des flyers ou le booking des artistes, intermittents ou prestations traiteur : réserver les prestations sans garantie de pouvoir réellement organiser les différentes soirées risque d’entraîner de lourdes pertes alors qu’annuler un peu en amont permet potentiellement à certains acteurs de partir sur d’autres projets.

Cette décision pose forcément la question pour d’autres événements, comme l’Intime Festival de Saint-Avertin prévu le dernier week-end de janvier. La ville semble pour l’instant vouloir le maintenir et continue de communiquer sur la venue de Magenta ou Claire Diterzi au Nouvel Atrium. En revanche, d’autres organisateurs d’événements font comme Le Temps Machine : ils désertent le calendrier hivernal. C’est le cas du salon Maison et Jardin qui devait occuper le Parc Expo de Tours dès le 4 février ou du Japan Tours Festival décalé de février à juillet.

Le sport n’est pas mieux loti avec l’obligation de limiter l’affluence à 2 000 personnes en intérieur. Et même le Tours Métropole Basket qui ne dépasse pas cette jauge à Monconseil se doit de fermer sa billetterie au public pour le match de samedi 15 janvier contre Antibes afin de respecter la distanciation. Seuls les partenaires et abonnés pourront profiter de la rencontre.

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !