A la uneSociété

Couvre-feu : ce qui change en Indre-et-Loire

C’était prévisible, l’Indre-et-Loire est passée comme 38 autres départements en zone d’alerte maximale face à l’épidémie du Covid. Ce changement de stade de vigilance entraine de nouvelles restrictions.

Pourquoi de nouvelles restrictions ?

La crainte des autorités réside surtout dans la saturation des services hospitaliers. Selon les projections faites sur la base de l’évolution de l’épidémie ces 15 derniers jours, le taux d’occupation des lits de réanimation dans la région par les seuls malades de la Covid-19 pourrait atteindre 66% d’ici 10 jours. Un chiffre inquiétant quand on sait qu’aujourd’hui 88% des lits de réanimation sont occupés dans la région, toutes maladies confondues.

En Indre-et-Loire, la capacité des lits de réanimation est de 79 nous explique-t-on. L’objectif est d’éviter une saturation, d’autant plus que le département est considéré comme un recours pour les autres départements limitrophes en cas d’engorgement chez eux. En cas de besoin, il sera possible d’activer le plan Blanc, permettant de réquisitionner du personnel en congés ou faire appel à des personnes à la retraite… Pour l’heure il n’en est pas question dans le département, mais cela pourrait évoluer selon les besoins. De la même manière, pour l’instant aucune opération hors-covid n’est déprogrammée nous dit-on, contrairement à ce qui se passe à Orléans, ce qui pourrait là encore changer à l’avenir…

Couvre-feu entre 21h et 6h

La plus importante des mesures est la mise en place d’un couvre-feu sur l’ensemble du département de 21h à 6h du matin, et ce pendant une période de 6 semaines. Pendant ce délai journalier, il sera interdit de se déplacer dès vendredi soir à minuit, sauf exception (déplacement professionnel, promenade du chien, garde d’enfant, assistance à une personne vulnérable…). Comme pendant le confinement, il faudra remplir une attestation de déplacement dérogatoire sur papier ou smartphone, d’ores et déjà disponible sur le site du ministère de l’intérieur. Si on vous contrôle sans, vous risquez 135€ d’amende et jusqu’à 3 750€ en cas de récidive.

Le port du masque étendu à l’ensemble du territoire de la Métropole

Jusqu’à présent le port du masque était obligatoire dans le centre de Tours. Dès samedi, cette obligation s’étend à l’ensemble du territoire composé par les 22 communes de Tours Métropole.

Les sports en salle interdits

Tous les sports se pratiquant en salle et en intérieur sont interdits dès samedi, qu’ils soient individuels ou collectifs. De la même manière, les piscines et les salles de sports type fitness seront fermées. Une disposition qui ne s’applique pas néanmoins aux mineurs ni aux sportifs de haut-niveau.

Les sports en extérieur peuvent se poursuivre mais les vestiaires restent fermés comme c’est le cas depuis la semaine dernière.

Les bars fermés, les restaurants et brasseries peuvent restées ouverts

Les bars et débits de boissons doivent fermer leurs portes dès samedi matin pendant 6 semaines. Un coup dur, une semaine après l’obligation de fermer à 22h. A l’inverse, les brasseries et restaurants peuvent rester ouverts jusqu’à 21h.

Print Friendly, PDF & Email