A la uneSport

Coupe d’Europe : un bilan positif malgré tout pour le TVB

Le TVB s’est de nouveau incliné ce jeudi soir contre Pérouse. Un score de 3 à 0 (25-19 25-22 25-22) qui ne souffre d’aucune contestation, malgré un TVB qui n’a pas démérité comme la veille face à la Lube Civitanova. Les joueurs d’Hubert Henno n’ont en effet pas à rougir de leur prestation sur l’ensemble du tournoi, faisant jeu égal par moments avec les deux équipes italiennes, réputées comme les meilleures équipes en Europe. Néanmoins l’écart était trop important et pour le TVB il convient surtout de se servir de cette expérience pour le reste de la saison que ce soit au niveau national ou pour le tournoi retour en février. Ce sera alors à Pérouse.

Au sein du club, le bilan était jugé plutôt positif également, à l’image de Pascal Foussard, le directeur général du club que nous avons interrogé à la fin du match TVB-Pérouse :

Quel bilan faire de ce tournoi niveau organisation ?

Pascal Foussard : C’était forcément un peu lourd à organiser avec des contraintes sanitaires importantes mais on a été performants et il n’y a pas eu de problème à ce niveau. On a eu une petite crainte pour le tournoi néanmoins lundi avec un problème de chauffage dans le Palais des Sports, heureusement sans conséquences.

Cette formule tournoi était la bonne solution vu le contexte sanitaire ?

Pascal Foussard : Le système de bulle et de tournoi c’est une bonne chose car cela permet de limiter les déplacements. Le côté négatif c’est que cela se déroule à huis-clos et que l’ambiance est d’une grande tristesse. C’est un drame de jouer sans public, on n’a pas l’impression de jouer la Coupe d’Europe, car il manque la saveur des grands matchs.

Côté sportif, que retenez-vous des deux matchs du TVB ?

Pascal Foussard : Les résultats sont logiques, on affrontait les deux premiers du championnat italien qui n’ont perdu qu’un match dans l’année et qui sont aussi les deux meilleures équipes en Europe. Pour espérer plus, il aurait fallu être portés par une salle pleine comme cela arrive souvent ici en Coupe d’Europe et qui pousse à l’exploit. Dans l’ensemble on a eu un bon niveau de jeu, mais pas assez pour passer ce cap. Il y a quelques jours on a perdu contre Cambrai dans un match pitoyable. Là on retient beaucoup de choses intéressantes même si aujourd’hui il nous manquait un peu de fraicheur par rapport à hier contre Civitanova. Cela doit nous encourager à arriver encore à mieux pour la suite.

La différence ne tient-elle pas au fait aussi qu’il manque un « tueur » en attaque au TVB comme peuvent l’être Leon à Pérouse ou Juantorena à Lube Civitanova ?

Pascal Foussard : Peut-être mais pour l’avoir il faut des finances qu’on n’a pas aujourd’hui. On fait comme on peut. C’est sûr que si on veut redevenir une équipe européenne très compétitive et retrouver les quarts de finale de la Ligue des Champions, il faudra réussir à augmenter notre budget. Aujourd’hui les meilleurs joueurs du monde sont regroupés dans 6 équipes, c’est difficile de lutter, même si on arrive à réaliser de belles performances parfois comme notre deuxième place l’an passé dans notre poule.

Print Friendly, PDF & Email