A la uneReportage-Société

AIR radio, la nouvelle voix du quartier de la Rabière à Joué

Depuis quelques semaines, les Jocondiens ont pu découvrir AIR radio, la nouvelle web-radio de Joué-les-Tours, montée par l’Association intergénérationnelle de la Rabière et hébergée à l’Espace Tremplin. Nous avons été satisfaire notre curiosité en nous rendant sur place où Burhan Aliti et Benjamin Thomas, deux des promoteurs du média nous ont ouvert les portes de cette nouvelle radio…

Les Pas Sans Nous, un phare dans la vie des quartiers ?

AIR, l’Association Intergénérationnelle de la Rabière est née à Joué-les-Tours en 2016, dans le cadre d’une coordination, les Pas Sans Nous. Celle-ci fédère 200 associations et s’est mise en place en regroupant divers collectifs de quartiers populaires aux quatre coins du pays. L’idée est de faire remonter les problématiques sociales au niveau étatique, afin d’adapter la politique mise en œuvre dans ces quartiers. L’association est située dans les locaux de l’Espace Tremplin, structure municipale ayant pour objet d’accompagner les jeunes de 16 à 30 ans sur leurs actions, dont le champ peut aller de la mise en place d’une idée de voyage jusqu’à un accompagnement dans la mise en place d’un projet professionnel.

La création de AIR s’est faite en partant de l’idée que les habitants avaient assez d’expertise de leur environnement pour pouvoir influer et intervenir sur leur cadre de vie. Elle a mis en place une première action, la Table de Quartier. Il s’agit d’une instance réunissant les habitants, afin de réfléchir sur les grandes problématiques du quartier et faire émerger des pistes de solutions. Un concept importé du Quebec, qui se déroule sans les partenaires institutionnels, où la parole est libérée.

De fil en aiguille, s’est organisée une conférence sur les médias et les quartiers, dont il ressortait que les habitants estimaient que leur voix n’était pas entendue. Il ressort de ces échanges que l’accès aux technologies numériques est une question très importante, dont s’est saisie AIR en soutenant la création de fab’ lab’, selon une philosophie consistant à faire appel à ceux qui savent pour enseigner à ceux qui ne savent pas. D’où la nécessité de s’adapter, afin de proposer ensuite aux jeunes de s’initier à ces outils et leur donner ainsi l’envie d’approfondir dans les secteurs des nouvelles technologies.

La radio de la Rabière, une réalité ponctuelle appelée à devenir récurrente

C’est selon les mêmes principes qu’est née l’idée de création d’une radio locale, il y a environ deux ans. Il a fallu dans un premier temps penser et poser les bases du projet, puis trouver des partenaires institutionnels afin de financer l’achat du matériel. Initialement, 5 à 6 personnes se sont impliquées. Désormais, l’effectif s’est élargi et actuellement une dizaine de personnes s’investissent.

La philosophie de AIR radio est de se faire la voix des habitants de la Rabière, voire plus largement de ceux de Joué-les-Tours, et de relayer leurs messages sans essayer d’être trop formels. Il s’agit de permettre à chacun de s’exprimer, selon un schéma ouvert, sans se prendre au sérieux mais en se faisant le porte-parole des aspirations des habitants. Burhan Aliti cite un slogan qui a inspiré l’équipe : « Soyez une voix et pas un écho. »

A terme, indique-t-il, AIR souhaite s’imposer comme un média incontournable de la vie jocondienne, ce qui n’existe pas à ce jour. Tout en précisant qu’ils sont encore loin de cet objectif.

Néanmoins chacun commence à maîtriser l’outil radiophonique. Par ailleurs, grâce au bouche à oreille et aux réseaux sociaux, l’audience est au rendez-vous, d’autant que le fait de diffuser sur internet est un bon démultiplicateur.

Pour l’heure, deux sessions de programmes ont été proposées aux auditeurs, durant les deux dernières périodes de vacances scolaires, à noël, puis pendant les vacances de février. Durant celles-ci, 4 heures d’émissions quotidiennes ont été proposées, certaines enregistrées, d’autres en live (certaines de ces émissions sont à retrouver sur la page Facebook : Association Intergénérationnelle de la Rabière).

En cette période électorale, les questions relatives à l’élection municipale locale n’ont pas été abordées. Les animateurs du projet, conscients de leurs faiblesses, se sont interrogés sur l’opportunité d’organiser des débats avec les candidats, mais n’ont pas souhaité se brûler les ailes avec des sujets qu’ils ne maîtrisaient pas encore suffisamment. Pour autant, la démarche participative est déjà politique en elle-même, souligne Burhan Aliti.

Pour l’heure, les objectifs affichés vont vers la formation à la technique des ados qui prennent l’antenne. Ceux-ci sont encadrés, mais à terme, le but est qu’ils deviennent 100% autonomes. AIR espère leur faire découvrir les métiers du journalisme et pourquoi pas susciter des vocations, tandis que les jeunes des quartiers populaires sont largement sous représentés dans la profession. Et de citer l’exemple du Bondy blog comme le modèle à suivre.

En définitive, AIR espère démarrer à la rentrée prochaine avec une grille complète et pérenne. Pour l’heure, elle est en construction. Des propositions d’émissions sont ainsi possibles, l’intérêt pour les quartiers prioritaires étant important, mais d’autres thématiques, telle l’écologie, sont également bienvenues. Rendez-vous donc lors des prochaines vacances scolaires, sachant qu’un live hebdomadaire est également en projet.

Pour prendre contact avec AIR :

http://air-rabiere.org/

tabledequartier@gmail.com

Print Friendly, PDF & Email