Affaire Münsch-Masset : l’opposition s’interroge sur les liens de la majorité avec l’Apajh

Facebook
Twitter
Email

Ce lundi 31 janvier, le conseil municipal de la ville de Tours se réunissait notamment pour débattre des orientations budgétaires de l’année à venir, l’élection de la nouvelle première adjointe, Alice Wanneroy a été l’occasion pour les élus d’opposition de revenir sur l’affaire qui touche sa prédécesseure Cathy Münsch-Masset, son mari Guillaume Masset, mais aussi plus largement sur les liens jugés par eux comme « troublants » entre la ville et l’association l’Apajh 37.

L’élection d’Alice Wanneroy comme première adjointe avec 40 voix sur les 54 votants, serait pour un peu presque passé inaperçue, tant les débats se sont déportés ce lundi matin sur d’autres sujets. Il faut dire que derrière l’élection de la nouvelle première adjointe, l’ombre de l’affaire Munsch-Masset planait forcément (malgré l’absence de Cathy Münsch-Masset de ce conseil municipal).

Pour rappel, l’ancienne première adjointe Cathy Münsch-Masset est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Tours le 08 février prochain aux côtés de son mari Guillaume Masset, dans le cadre de l’affaire de détournements de fonds au sein de l’association Apajh 37 (Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés) que ce dernier dirigeait.

Une affaire d’apparence privée mais qui a forcément son volet public et politique, au regard des fonctions qu’avait l’élue et du fait que l’Apajh avait des liens avec la ville, ne serait que par le poste de Guillaume Masset, en tant que directeur de l’association, au conseil d’administration du CCAS de la ville, présidé alors par sa femme.

Depuis la révélation de cette affaire juridique, le maire de Tours, Emmanuel Denis, tend à minimiser l’impact de celle-ci sur la ville et sa majorité, non sans un certain malaise palpable. Or c’est justement sur ce point que Christophe Bouchet a tenu a revenir, n’hésitant pas à malmener le maire de Tours : « Lors du dernier conseil municipal le 06 décembre, vous nous aviez expliqué, avoir appris avec surprise, 10 minutes avant la séance la démission de Cathy Münsch-Masset. Je maintiens que vous le saviez depuis longtemps, sa lettre de démission datant du 29 novembre. J’ai du mal à comprendre votre position, vous mentez ouvertement devant tous les Tourangeaux. »

Des faits troublants pour Christophe Bouchet

 « De plus, le 06 décembre nous vous avions demandé un audit et de vous porter partie civile, vous avez balayé cela avec mépris » a renchéri l’ancien maire. « Vous avez choisi une voix très escarpée en refusant de diligenter un audit qui aurait pu nous en apprendre plus. A moins que vous saviez des choses sur le couple Masset et l’Apajh ? » a continué à attaquer Christophe Bouchet citant deux faits troublants pour lui : la présence du logo de l’Apajh sur les documents de campagne électorale de la liste d’Emmanuel Denis, mais aussi le recrutement de la conjointe d’un élu de la majorité (dont il a souhaité taire le nom), au sein de l’Apajh 37 en juillet 2020. Et l’ancien maire de conclure son intervention : « Les liens de l’Apajh avec votre majorité sont étroits, ce que vous avez laissé faire c’est un système dont profite votre majorité et c’est d’une incroyable gravité. »

Détail d’un document de campagne de la liste « Tours, Pour Demain » en 2020

« Vous êtes dans l’outrance », a répondu Emmanuel Denis, qui affirme de son côté que les services juridiques de la ville ont réalisé une enquête interne pour vérifier les liens entre la ville et l’association et que « tout a été respecté ». Quant aux accusations de Christophe Bouchet sur l’embauche citée, le maire de Tours de rétorquer : « Si vous êtes sûr de vos attaques, allez au tribunal ».

Quant à la présence du logo sur le document de campagne, le maire l’a justifié comme un engagement pris en faveur des personnes handicapées, tout comme l’avaient fait les listes conduites par Christophe Bouchet et Benoist Pierre.

Benoist Pierre qui de son côté demandait des explications au maire, sur le lien de Guillaume Masset dans sa campagne électorale : « On l’a beaucoup vu en photo avec votre liste ». Sans réponse de la part d’Emmanuel Denis…

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !