Happy Média

A Tours de Bulles célèbre le patrimoine de la BD

  • Concerts d'Automne
  • Ville de Tours - Mission locale
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

C’est toujours Place Châteauneuf, toujours gratuit et toujours organisé le week-end des Journées du Patrimoine : la 17e édition d’A Tours de Bulles se déroule samedi 18 et dimanche 19 septembre avec plusieurs dizaines d’auteurs et de bonnes surprises.

A Tours de Bulles c’est une association qui rassemble une petite quarantaine de membres se répartissant en deux sections : le club de lecture pour s’échanger des BD tout au long de l’année et l’organisation d’un festival de plus en plus réputé sur la scène BD régionale et nationale : « Nous avons reçu de nombreuses demandes d’auteurs que nous n’avons pas pu satisfaire » constate le président Jean-Luc Ecault. Il faut dire que pour la deuxième année consécutive, l’événement réduit sa taille pour cause de coronavirus. 30 dessinateurs ou scénaristes passeront le week-end Place Châteauneuf « dont un tiers de femmes » (un chiffre en constante augmentation). Et dans ce groupe il y a aussi une bonne part de nouveaux talents qui sortent leur premier ouvrage.

C’est bien l’esprit de l’événement : combiner la venue de personnalités confirmées et inciter à la découverte. Tant pour les adultes que pour les plus petits qui conservent leur espace dédicace privilégié du dimanche matin mais peuvent également bénéficier de lectures à voix haute ou en langue des signes, d’un atelier jeux de société et même d’une chasse au trésor dans les rues de la vieille ville (elle fait son retour après son annulation en 2020). Bonne nouvelle supplémentaire : les 4 auteurs nominés pour le prix de la Tour d’Ivoire des Mômes seront sur place ce week-end.

Ce qui frappe également avec l’édition 2021 d’A Tours de Bulles c’est son ancrage dans l’actualité, de la conférence autour du genre à la projection d’un film autour des talibans lors du ciné-goûter du dimanche 14h avec Aurélie Neyret. Il sera également question de Sherlock Holmes, de l’occupation, de la chute d’une météorite aux Etats-Unis… mais pas de la pandémie, thème abordé dans des bandes dessinées mais pas retenu par l’équipe de sélection.

L’équipe d’A Tours de Bulles a préféré un grain de folie autour d’Un monde en pièces des frères Gaspard et Ulysse Gry. Leur exposition chez Arcades Institute (Place de la Monnaie) sera doublée d’un jeu de rôle dessiné samedi à 16h, certainement la nouveauté la plus attrayante de la manifestation. 3 autres expositions émaillent le week-end : deux Salle Ockeghem et une avec le Tourangeau Titwane au café Le Cubrik. D’un point de vue pratique, le masque sera obligatoire Place Châteauneuf mais pas le pass sanitaire, uniquement exigé pour Ockeghem et l’accès au bar de sa cour (avec bières locales, et des bouteilles BD collector).

Voilà donc la 17e édition d’un festival qui parie sur ses acquis à succès (le parapluie dessiné sur l’affiche, les spectacles) en sachant se renouveler, confirmant par exemple l’introduction de son nouveau prix des Visiteurs de Prison décerné par des bénévoles, des détenus et des bénévoles de l’association. Et ce en complément de la Tour d’Ivoire des adultes et de la Tour d’Ivoire des Mômes. Au final c’est le repère des fans de BD et de celles et ceux qui veulent s’y (re)mettre. L’horizon est dégagé : le temps s’annonce clément.

  • Concerts d'Automne
  • Ville de Tours - Mission locale

Un degré en plus :

Le programme complet sur le site d’A Tours de Bulles.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
37 sport

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !