• Tours Métropole
  • CDNT
  • Tours Métropole
  • CDNT

La guinguette de Tours a baissé le rideau

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Tours-sur-Loire a fermé ses portes ce week-end après quatre mois intenses ayant attiré des milliers de personnes. L’occasion de faire un premier bilan à chaud avec Jonathan Odet, membre du Petit Monde et gérant de la société Kwamti.

Une fréquentation en hausse malgré un mois de septembre maussade.

La guinguette de Tours comme elle est familièrement appelée, n’en finit plus de grandir. L’affluence de cette année confirme en effet une nouvelle fois l’attachement des Tourangeaux à ce lieu devenu central le temps de la belle saison. « L’affluence a été exponentielle jusqu’à fin août. C’était plus délicat en septembre à cause de la météo, mais sur l’ensemble on doit être dans une fourchette de 5 à 10% de fréquentation en plus par rapport à l’an passé » raconte Jonathan Odet.

Un bon bilan tempéré par ce mois de septembre frais et pluvieux : « On a eu quelques annulations et peu de monde sur certains projets c’est vrai. Cela nous embête surtout pour nos partenaires qui se produisent. Pour certains ils ont mis parfois plusieurs mois à préparer leur spectacle. Quand on est obligé d’annuler ou qu’il n’y a personne, c’est dur vis à vis d’eux ».

Des partenaires artistiques de plus en plus nombreux chaque année également. Cette année, il y avait ainsi le CCNT, Le Temps Machine, Jazz à Tours ou encore le Petit Faucheux pour ne citer qu’eux. Une présence pertinente qui permet d’aller à la rencontre de nouveaux publics. Mais la grosse nouveauté de cette saison 2015 était la multiplication des productions internes du Petit Monde comme les atmosphères sonores, la soirée ringarde mais surtout la soirée Versus Swing / Hiphop qui fut certainement la plus belle réussite de cet été à la guinguette. « C’est une vraie fierté parce que tout le monde s’est éclaté et le public était au rendez-vous. Cela nous a conforté dans l’idée de redevenir un peu plus une compagnie ».

La place du village tourangelle

« La place du village » c’est comme cela que Jonathan aime résumer le projet de Tours-sur-Loire. Une expression portant à elle seule l’esprit souhaité depuis les débuts. « Le projet est pensé comme un vrai lieu de vie des Bords de Loire. On ne souhaite pas être qu’un commerce ou qu’un espace culturel, Tours-sur-Loire c’est une invitation à la balade sur les quais et une invitation à la rencontre avec d’autres. C’est ce côté-là qui m’intéresse, le fait que les frontières soient floutées. Nous voulons que ce soit un espace de rencontres, de contacts, on réfléchit déjà à améliorer encore cela pour l’an prochain ».

Une notion de place du village pas toujours évidente à faire comprendre : « Certains voudraient que ce soit plus axé sur la partie commerce, d’autres voudraient plus d’artistique, c’est un équilibre, je ne vois pas l’une partie sans l’autre. Le triptyque associatif, commerce et collectivité est intéressant et c’est ce qui permet de proposer un évènement quasiment gratuit sur quatre mois. En plus, plus les années passent moins cela coûte cher à la ville parce que le lieu s’autofinance. La moitié de la subvention versée par la ville est aujourd’hui absorbée en retour par la redevance des commerces ».

A voir également ce bilan chiffré réalisé par Hop On Sort !

Prochainement une guinguette d’hiver ?

Ces dernières semaines la rumeur du prolongement de la guinguette l’hiver a animé certaines conversations en ville. L’idée ? Se servir des infrastructures pour proposer aux Tourangeaux un lieu l’hiver sur les bords de Loire sous barnums. « Pour l’instant il n’y a rien de fait » nous répond Jonathan. « Nous notre volonté serait d’aider d’autres à s’en occuper, on ne veut pas la gérer ». Des discussions autour de cette idée ont été entamées avec les élus, nous raconte-t-il, sans qu’une décision soit prise pour le moment. « Ils n’ont pas dit non à l’idée, mais rien n’est fait ».

Un degré en plus : Et La Plage alors ?

Egalement acteur du projet de Plage de Tours, sur les rives nord de la Loire, Jonathan tire un bilan plutôt positif de cette première année expérimentale : « Tout s’est fait rapidement et au final il y a eu du monde qui est passé et les gens avaient l’air satisfaits des espaces proposés ainsi que des activités. On voulait amener cette idée de vacances à domicile, cela à plutôt bien fonctionné ».

« Economiquement c’est plus dur pour nous parce qu’on a mis d’assez gros moyens dans les infrastructures et que l’économie du projet n’est pas immense. On n’a pas fait le bilan encore avec la famille Viau qui gérait la partie bar/restauration mais je pense qu’ils sont contents de leur été. »

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !